Lutte contre le COVID-19 en Guinée: le numéro vert “115” difficilement joignable

La Guinée a enregistré son premier cas positifs de coronavirus le 12 mars dernier. Dans l’option de limiter la chaine de contamination, les autorités sanitaires ont réactivité le numéro vert, 115 qui avait permis de faciliter l’identification des personnes infectées par le virus Ebola, dans les années antérieures.

Joint au téléphone par notre rédaction ce jeudi 02 avril, l’un des superviseurs du centre d’appel (le 115), géré à l’époque par une entreprise guinéenne ‘’Altitude Group’’ revient sur le rôle qu’avait joué cette cabine au moment où l’épidémie de virus Ebola a sévit en Guinée.

« L’importance de ce centre était non seulement de recevoir des appels des cas suspects d’Ebola ou qui étaient en suivi sur le terrain avec les médecins. Et, les téléconseillers, leur rôle était de recevoir les appels, préparer le moral de l’appelant, garder le calme afin de donner les informations utiles. Donc en quelque sorte ce centre sensibilisait et innervait à travers une équipe déployée sur le terrain pour pourvoir mettre main sur tous les cas suspects d’Ebola, sur le territoire guinéen », rappelle Alpha Oumar BAH.

Cependant, après la réactivation de ce numéro dans le but de jouer le même rôle, celui de faciliter la lutte contre la pandémie dans son élan de propagation, le centre est confronté selon notre interlocuteur à plusieurs problèmes notamment des appels entrants sans réponse.

« A l’époque d’Ebola il y’avait trois groupes en rotation pour ne pas qu’il y ait des appels d’absence. C’était formellement interdit d’appeler le 115 sans avoir un répondant. Mais avec la réactivation de ce numéro, on peut appeler sans répondant. Et j’interpelle le gouvernement a revoir la gestion du 115 afin que ce numéro vert soit actif et couvrir l’ensemble du territoire national. Mais aussi qu’il y ait des répondants dans toutes les langues nationales du pays », a-t-il interpellé l’Etat.

Selon Alpha Oumar BAH que c’est la bonne organisation de ce centre qui avait permis à la Guinée de vaincre le virus Ebola à l’époque. « Et aujourd’hui c’est une autre occasion encore de mettre du sérieux, de l’énergie, du fond dans ce projet, pour que cette ligne soit bien rétablie et fonctionner normalement pour vaincre Covid 19 » conclut-il.

A ce jour selon la dernière déclaration du l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) la Guinée compte 52 cas testé positifs du coronavirus depuis le 12 mars 2020, un seul cas guéri et zéro cas de décès.

In Letemoin.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 × 3 =