L’USTG menace d’entamer une grève générale et illimitée, si ses membres de Mamou ne sont pas libérés d’ici à la semaine prochaine

Après l’attaque de son siège de Mamou ayant conduit à l’arrestation de ses membres par les autorités de la place, le jeudi 12 septembre 2019, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) menace d’entamer une nouvelle grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national, si leurs camarades syndicalistes  ne sont pas libérés avant la semaine prochaine, annonce, ce vendredi, le Secrétaire général Adjoint, de ladite centrale, Aboubacar Soumah.

Le camarade Soumah indique que, ce vandalisme contre le siège de l’USTG démontre l’ingérence du pouvoir exécutif dans  les affaires syndicales. Ainsi, il exige la libération des responsables syndicales de Mamou et la restitution de leur siège.

A défaut, menace-t-il, « le bureau exécutif de l’USTG lance un appel à toutes ses fédérations affiliées à elle, de se tenir prêtes pour aller à une grève générale et illimitée, la semaine prochaine, si toutes fois nos camarades ne sont pas libérés, … ».

Bah Ibrahima 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
7 + 7 =