L’éboulement de Dar-es-Salam : le groupe de presse Gangan au chevet des victimes

Le groupe de presse Gangan se veut appuyer sur le volet pour voler au secours  des victimes de l’éboulement de la décharge de Dar-es-Salam dans la commune de Ratoma, survenue le 22 août dernier à travers la presse.

A cet effet, l’association a organisé  ce mercredi 30 août une conférence de presse à Conakry avec pour thème ‘’ Point sur la décharge de Dar-es-Salam : cas  du soutien aux victimes’’. Les organisateurs, veulent  attirer l’attention de  l’assemble du peuple de Guinée et du monde entier sur les conditions de vie que traverses les victimes de cet évènement tragique.

‘’ C’est vrai que nous sommes des journalistes,  mais il faut qu’on fasse preuve d’humanisme

et être sensible à la société. Ce drame est survenu à une période de soudure en Guinée. Or,  Il y a eu des familles qui ont perdu leur maison, d’autres les parents. Donc en attendant que l’Etat arrive à trouver solution à leur problème, nous pouvons faire notre  devoir en leur apportant notre soutien’’ a soutenu le président du groupe de presse Gangan, Aboubacar Camara

Les organisateurs proposent de créer un compte bancaire en mettant  sur pied une commission signataire, composée des parents des victimes,  des journalistes  et des autorités du quartier Dar-es-Salam pour une question de transparence.  Cela afin de permettre aux guinéens de l’étranger  et des personnes de bonnes volontés de contribuer pour secourir les victimes.

Dans cette perspective de création du compte pour le soutien des victimes de l’éboulement de la décharge de Dar-es-Salam, une somme de 500.000 francs guinéens a été donnée comme font de caisse par Lamine Diallo, membre à l’organisation de ladite conférence de presse et souhaite que tous les guinéens emboite le pas.

Emmanuel Aziz Millimono

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
19 + 26 =