Le porte-parole de l’opposition sur les nouvelles nominations du président Alpha Condé

Le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla n’est pas resté sans mot par rapport au dernier remaniement partiel du gouvernement Youla le lundi dernier. Un décret présidentiel limogeant les ministres de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation ; de la Fonction Publique ainsi que l’Environnement, des Eaux et Forêts.

Dans une interview accordée à nos confrères de guinéematin, M. Sylla affirme que ces nominations sont insuffisantes pour résoudre la crise que le pays est en train  de traverser dans ces derniers temps.

 ‘’ Ces ministres ne sont que des boucs émissaires. Le problème du système éducatif est d’ordre structurel et très profond dont les solutions sont détenues  par plusieurs acteurs. C’est tout le système qu’il faut remplacer. Mais s’il faut remplacer des personnes, cela ne sert à rien pour résoudre la crise profonde qui mine l’Education “, a-t-il martelé.

Aboubacar Sylla est revenu sur la faible allocation allouée au département de l’Education qui est de  de 13% du budget national, au lieu de 40%, comme les autres pays : ‘’ Il ne peut pas avancer tant que les infrastructures sont ce qu’elles sont aujourd’hui. On ne peut rien tant qu’il y a des pléthores dans les salles de classe. Il y a des classes qui vont jusqu’à 200 élèves. Nous ne pouvons pas avancer tant que nous ne recrutons pas des enseignants et mettre en place un système de formation adéquat. Nous ne pouvons pas avancer tant que nous ne mettons pas de rigueur dans les examens afin que nos diplômes soient reconnus à l’intérieur tout comme à l’extérieur du pays. C’est pourquoi, le changement de personne ne résoudra pas grand-chose’’ a-t-il conclut.

Guinéematin/ E.A. Millimono