Le mouvement Wonna keri 2020 invite le peuple à la résistance.

Le mouvement Wonna keri 2020 qui signifie chassons-le en 2020 a conféré vendredi avec les médias à la maison commune des journalistes de Kipé dans la commune de Ratoma. Dans sa déclaration rendue publique, il a non seulement encourage le président de la république de quitter le pouvoir à la fin de son mandat et invité le peuple de Guinée à la résistance citoyenne malgré la violation de leurs droits.

Dans sa déclaration le président du mouvement Aly Kansory Mané, a fait savoir que:« sa communauté idéologique avec ce dernier, entend mettre tout en œuvre pour barrer la route aux promoteurs d’un éventuel et hypothétique troisième mandat en république de Guinée et ce, en vertu de l’article 27 de notre constitution qui stipule : en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats présidentiels consécutifs ou non. Notre mouvement ne se laissera jamais dans l’organisation de la résistance citoyenne contre toutes les violations de nos droits et libertés »

Par ailleurs, il a invité le peuple de Guinée de ne plus baisser les bras et de se mobiliser pour dire non à ces genres de situation :« nous n’avons plus le droit de manifester ! Nous n’avons plus le droit de nous associer ! Nous sommes persécutés, traqués…c’est à cela que le mouvement Wonna keri 2020 vous invite et vous exhorte. Résister ! Encore résister ! Nous ne devons plus baisser les bras ! Nous devons tous nous mobiliser, braver les répressions de tous genres et dire non et non à cette situation. Nous ne devons pas céder ni aux intimidations ni aux menaces ! »

Lorsque le mouvement dit ‘’ chassons-le au pouvoir, il fait bien allusion au président Alpha Condé « le Pr Alpha Condé et tout le clan mafieux qui s’est formé autour de lui ne peuvent pas être plus fort que le peuple. La dictature ne doit pas l’emporter sur la démocratie. Le mal ne doit pas vaincre le bien. La minorité ne doit pas supplanter la majorité”.

Enfin, le mouvement par la voix de son président réitère sa totale adhésion au FNDC et encourage vivement le président de la république à quitter le pouvoir à l’expiration de son mandat au risque de précipiter son départ forcé.

Mohamed Y

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
26 − 22 =