Guinée : voici ce que Marc Yombouno a dit aux jeunes de Guéckédou

Le ministre guinéen du commerce, Marc Yombouno s’est entretenu le mercredi 3 janvier 2018, avec les sages et les associations  de jeunes de Guéckédou pour une fois  réfléchir sur la question de paix et de développent de cette préfecture. Une initiative du cadre de concertation  des jeunes de Guéckédou en collaboration avec le conseil chrétien.

Cela fait des années que la paix et la cohésion sociale  entre les populations notamment les jeunes s’étaient fragilisées dans la préfecture de Guéckedou.

Cela n’est désormais qu’un lointain souvenir, car à la sortie d’une rencontre le 3 janvier 2018, avec le ministre du commerce,  ils se sont tous engagés à être des acteurs de paix pour le développement de leur préfecture.

Tous unanimes qu’à  partir de ce jour, ils acceptent de se donner la main pour la paix et le développement de Guéckédou. Pour ce faire, ils s’engagent à ne plus saboter ou de saper les activités des autres, ils acceptent tous de comprendre la nécessité qu’il y a dans cette préfecture de marcher main dans la main  afin de tirer leur préfecture dans cette situation de misère.

Selon certains responsables d’associations de jeunesse de cette préfecture, il est temps pour les uns et les autres de consolider la paix dans cette préfecture car  disent-ils « Sans la paix, il n’ya pas de développement ».

Interrogé Sâa Philomène Bongono, président du cadre de concertation des jeunes de Gueckedou affirme ceci : « Nous avons initié cette rencontre pour décider de mettre les gens ensemble, de discuter sur les questions de développement de notre préfecture. C’est à cette occasion que le ministre a été convoqué parce qu’entre lui  et nous, il y a souvent pas eu d’entente. Il n’y a pas de querelle ouverte mais il y avait  incompréhension. Donc, il était nécessaire que lui aussi prenne part, essaie d’évoquer les questions de paix et de développement, voir ce que chacun a fait dans ce sens, ce que chacun peut faire, afin que tout le monde voit dans la même direction ».

Poursuivant son intervention, M. Bongono précise  qu’après cette rencontre, il a été retenu que les gens doivent se remettre en cause de part et d’autre, qu’il y a eu des recommandations qui seront inscrites dans un document.

« Et désormais, ce sont ces recommandations que nous allons suivre. Les jeunes doivent davantage se mobiliser pour essayer de partager toute information afin d’éviter la manipulation. Il va falloir mettre sur pied un comité de suivi des projets publics orientés ici à Gueckedou. Et lorsque ce comité sera mise en place, il sera l’organe qui sera permis de transmettre la bonne information à la population afin qu’elle soit sur la même longueur d’onde que les autres », ajoute-t-il.

Cet engagement des jeunes de Guéckedou est l’une des missions que le ministre du commerce Marc Yombouno  vient de réussir dans sa préfecture. Pour lui : «  Les jeunes dans leur ensemble,  toutes les associations confondues, les associations de soutien politique et autres ont décidé à ce que nous nous retrouvions pour discuter entre nous, pour laver le linge sale en famille, faire en sorte que nous nous comprenions sur l’essentiel. Il n’est pas dit qu’un jeune soit dans un mouvement de soutien et autre, l’essentiel c’est de faire en sorte que chaque jeune de Gueckedou soit  maintenant  un acteur de paix, un acteur de fraternité, un acteur de cohésion sociale. c’est cette rencontre aujourd’hui qui nous a  permis d’aboutir à ce résultat avec l’implication des jeunes, de sages…, tous les mouvements de soutien  étaient là et nous avons convenu désormais que chacun soit un acteur de paix »

Dans les jours à venir, ces jeunes comptent organiser un forum qui réunira tous les fils de Gueckedou, tous les leaders des collectivités rurales et urbaines,  ensemble essayé d’identifier les problèmes de la préfecture. Et à l’issu de ce forum,  un  document sera élaboré qui  permettra de faire des plaidoyers auprès de quelques bailleurs, de l’Etat, des partenaires  au développement pour  la réalisation et le financement des projets de cette préfecture.

                                                                                                       M.Y depuis Guéckédou

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 ⁄ 8 =