Le ministre Lansana Komara fait l’état des lieux de son département

A faveur de la conférence hebdomadaire des chefs de départements, le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Lansana Komara a fait ce lundi 15 avril 2019, l’état des lieux de son département, présenté les problèmes, les acquis et les défis à relever.

Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail  rappeler qu’avant 2010, les institutions d’ETFP en Guinée étaient au nombre de 94 dont 44 privées pour 47 programmes de formation regroupés en 13 filières et avec un effectif de 23260 dont 10952 filles.

Parlant des acquis, Lansana Komara souligne « Beaucoup d’innovations et de réalisations qui ont été opérées, pour un meilleur fonctionnement de cet important secteur de développement d’un pays. Ce qui a permis au dispositif de formation du METFP-ET de compter aujourd’hui, 176 institutions de formation reparties entre le public (57) et le privé (119) et qui développent 70 filières dans 46 corps de métier pour les secteurs primaire, secondaire et tertiaire pour un effectif de 38 047 en 2017. De nos jours, cet effectif est de l’ordre de 50 000 apprenants ».

Selon, Lansana Komara « En ce qui concerne l’amélioration de l’employabilité, trois de nos institutions bénéficient du sous-projet du Fonds Compétitif pour les Compétences et l’employabilité du projet Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes, sur financement de la Banque Mondiale pour un montant d’un million cinquante mille (1 050 000) dollars US pour 3 ans. Deux mille cent soixante (2.160) jeunes seront formés par ces trois sous-projets ».

En ce qui concerne les perspectives, le ministre ajoute des actions réalisées ou en cours de réalisation, nous envisageons pour l’année 2019 poursuivre, entre autres actions :

  • la recherche de financement pour compléter la construction/équipement des huit écoles régionales des arts et métiers,
  • La mise en œuvre du projet de construction de huit (8) Ecoles Régionales de la Santé à Conakry et dans les capitales régionales. Ce projet est précédé par la relance des infirmeries dans les établissements d’ETFP.

Pour terminer, Lansana Korama dira ceci : « Autant d’activités réalisées et en perspectives qui nous permettent d’espérer un large épanouissement de notre système de formation technique et professionnelle, pour en faire un outil performant du développement de notre pays ».

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
27 ⁄ 1 =