Le groupe Deeg J Force 3 présente son clip « Falé » sur l’immigration clandestine

Le groupe Deeg J Force 3 a présenté le jeudi 8 février 2018 à Conakry son Clip intitulé ‘’Falé’’ pour sensibiliser les jeunes qui ambitionnent de quitter leur pays de façon clandestine. La cérémonie de lancement de ce clip s’est déroulée en présence des responsables de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) et de ses partenaires techniques et financiers.

C’est dans le cadre du projet « Renforcement de la gouvernance des migrations et de supports à la réintégration des migrants en République de Guinée » mis en œuvre par l’OIM et financé par le fond fiduciaire de l’Union Européenne.

C’est parce que l’OIM est consciente de l’impact de la musique urbaine sur la couche juvénile qu’elle compte procéder à une caravane de sensibilisation avec le groupe Deeg J Force 3. Cette caravane est prévue pour ce mois de février dans les villes de Conakry, Mamou et Boké. L’objectif donc  recherché par les initiateurs de ce projet est de sensibiliser les jeunes et leurs communautés aux dangers de l’immigration clandestine. Ensuite, convaincre ces jeunes sur la possibilité de réussir dans leur pays d’origine.

Rappelons que le clip Falé, retrace le parcours des migrants irréguliers qui abandonnent leurs familles. La chanson est faite dans les langues nationales et en français.

« C’est une fierté de contribuer à lutter contre cette immigration clandestine à travers la musique. Il a fallu l’apport de l’OIM pour que le groupe puisse réaliser un tel projet. Le morceau de ce clip touche la jeunesse guinéenne et africaine, qu’il faut sensibiliser pour ne pas perdre des vies banalement dans la mer méditerranée. A travers ce carnaval, dans chaque villes nous discuterons avec les jeunes pour leur convaincre de rester et entreprendre des projets bancables »,  a affirmé Abdoulaye M’baye, l’un des Chanteurs de ce groupe.

Pour la présidente de l’OIM, Fatou Diallo N’diaye, c’est une nécessité de porter ce programme à l’intérieur du pays, car selon elle, les migrants viennent généralement des sous-préfectures. Elle a par la suite rappelé que ce projet devrait permettre à la jeunesse de prendre enfin conscience de ce phénomène qui cause la mort de plusieurs jeunes à travers la mer. Pour terminer Madame Diallo a demandé la contribution de tout un chacun notamment de la presse pour freiner ce fléau.

La représentante de l’Union Européenne, ELS Mortier, satisfaite de la réussite du projet souligne que ce clip est un produit très important dans le cadre de ce projet mis en œuvre par l’OIM : « C’est un projet financé par le fond fiduciaires d’urgence pour lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière c’est un volet très important parce que ça sert à sensibiliser contre les dangers de la migration irrégulière. Cela démontre aussi qu’il y a des opportunités dans le pays ».

A noter que ce projet dont la durée est de 3 ans a été lancé en avril 2017. Il permet d’accompagner les jeunes qui sont dans des situations compliquées et finance également les projets initiés par ces jeunes.

                                                                                                                         Ibrahima Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 − 13 =