Le Conseil Economique et Social lance les activités de sa première Session ordinaire

Le Conseil Economique et Social (C E S) a procédé au lancement de sa première session ordinaire 2019 ce mardi 26 mars 2019 à  son siège sis à kaloum.

En effet, cette première session de l’année 2019  intervient après plus de trois mois d’intersession marqués par des activités au plan national et international.

Au cours de la présente Session, les conseillères et conseillers étudieront quatre thèmes d’auto-saisine à savoir :  1 « La promotion des actions de développement économique en Guinée avec une dynamique de préservation des réserves forestières nationales, communautaires et privées dans une logique de développement durable et d’adaptation au changement climatique ( basse Guinée) » pour la commission de la promotion des activités rurales et de l’Environnement , 2 « La place et le rôle des médias publics et privés dans le processus de décentralisation et du développement local en Guinée » pour la commission des Infrastructures, de la Décentralisation, du Développement local et de l’Aménagement du territoire, 3 « La problématique des crises syndicales en Guinée : comment en sortir ? » pour la commission de l’Emploi, des Affaires sociales et culturelles, 4  «  Etude de l’impact des troubles sociaux sur l’Economie guinéenne et des mesures de prévention » pour la commission de l’Economie et de la Conjoncture.

Selon la présidente  du Conseil Economique et Social, Hadja Rabiatou Serah Diallo, son institution fera le mieux que possible pour la bonne tenue de cette Session : «  Le Conseil Economique et Social va donner le meilleur de lui-même au cours des travaux de la présente Session sur des sujets d’intérêt évidents dont les études donneront lieu à la formulation d’avis et de recommandations pertinents à l’attention des pouvoirs exécutif et législatif » .

Le conseiller spécial du président de la République chargé des relations avec les Institutions Républicaines, Mohamed Lamine Fofana dira que : «  La pertinence du choix des thèmes traités est avérée, car elle prend en compte des préoccupations essentielles de Monsieur le Président de la République et de toutes les populations guinéennes ».

Plus loin, M. Mohamed Lamine Fofana ajoutera ceci : « Vous me permettrez d’attirer votre bienveillante attention sur le fait que malgré la pertinence du choix de vos thèmes et la vivacité de notre diplomatie avec les résultats élogieux que l’on connait, vous ne devez reculer devant vos démarches de sensibilisation des pouvoirs Exécutif et Législatif, pour inciter à faire jouer à votre institution son rôle constitutionnel pour les questions relevant de sa compétence ».

                                                                                            Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
21 + 24 =