Le concert de MHD à Conakry : fiasco total !

Annoncé en fanfare dans la capitale guinéenne, le concert tant attendu de MHD est carrément passé à côté ! Africa Trap Tour s’est donc très mal bouclé à Conakry, malgré un déferlement humain qui a très tôt rallié l’esplanade du Palais du Peuple, dimanche 18 Septembre.
Flash-back sur les dessous de ce concert mal organisé !

Ce spectacle goupillé sous les bannières des Productions Tidiane World Music et Wati B Africa Distribution s’est terminé par des jets de projectiles, des cailloux, enregistrant de nombreux dégâts matériels dont les installations de la régie technique, l’écran géant de la société Panora Star endommagé, des matériels de la presse disparus et au moins, huit (8) véhicules ont été aussi saccagés. C’était une véritable débandade !

A préciser qu’il n’y a pas eu de mort mais des cas d’évanouissement ont été signalés dont certains se sont vite rétablis sur place et d’autres évacués à l’hôpital de Donka et d’Ignace Deen, selon la Croix Rouge interrogée par notre rédaction.
Le cordon sécuritaire très faible…

Selon nos enquêtes, seulement 80 agents de sécurité civile et de policiers dont nous ignorons le nombre exact, auraient été déployés sur les lieux pour sécuriser plus de 50 mille spectateurs à la fois anxieux et surexcités de voir leur compatriote, le prince de l’AfroTrap, MHD se produire au bercail. A cela s’ajoute , la fragilité du podium servant de scène qui s’est cassé en lambeaux comme des biscuits, ainsi que la mauvaise qualité sonore qui avait du mal à porter plus loin. Un désordre total était aussi constaté dans les coulisses qui apparemment, n’avaient rien de différence avec la place du grand public. Le flop a été sans précédent !

MHD sur scène a finalement jeté le micro…
Foulé le sol guinéen au jour même du concert, MHD est monté tardivement sur scène (20 heures passées ndr) au moment où le public attendait depuis 14 heures, était complètement épuisé par de nombreuses bousculades.

Habillé avec un pantalon jean bleu, une chemise polo et un sac à dos, MHD n’a chanté que deux morceaux sur un podium presque à moitié envahi d’agents de sécurité, d’organisateurs, de techniciens et bien d’autres.

Au moment où il chantait un deuxième titre « Roger Milla », MHD s’est vu dans l’obligation de jeter son micro à cause du désordre constaté avant de descendre précipitamment du podium. Ce qui aurait piqué la colère noire des spectateurs qui se sentaient insatisfaits. Du coup, les jets de projectiles ont ainsi débuté. Du tohu-bohu total!

« C’est un péché ! Il faut que Tidiane nous rembourse notre argent », laissaient entendre des spectateurs qui se retournaient chez eux, très déçus.

Afroguinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 − 16 =