L’AFD va allouer 1 milliard d’euros par an à la biodiversité d’ici 2025

Grâce à sa capacité d’absorption des gaz à effet de serre, la biodiversité est un atout important dans la lutte contre le changement climatique. Cependant, elle est directement menacée par ce dernier. L’AFD a décidé de financer sa protection.

L’Agence française de développement (AFD) investira 1 milliard d’euros par an à la préservation de la biodiversité, d’ici 2025. L’institution double ainsi son financement à la protection de la biodiversité qui s’élevait à 527 millions d’euros en 2020.

L’organisation pourra être plus active sur les projets liés à l’assainissement, l’agroécologie, la gestion des bassins versants, la protection des forêts, des océans et de leurs ressources ainsi qu’à la préservation de la biodiversité en milieux urbain et périurbain.

Elle a déjà annoncé un soutien de 600 millions d’euros au profit de l’initiative de la Grande muraille verte au cours des cinq prochaines années.

Jusqu’ici, la biodiversité mobilisait moins de 5 % de la finance verte mondiale. « A l’AFD, nous avons pris ce problème à bras-le-corps pour augmenter la part de notre finance climat directement positive pour la biodiversité », a affirmé Gilles Kleitz, directeur du département Transition écologique et Gestion des ressources naturelles à l’AFD.

Et d’ajouter : « cette part, actuellement de 20 %, passera à 30 % d’ici 2025. Le Royaume-Uni et la Norvège doivent annoncer qu’ils s’engagent dans la même voie à l’horizon 2030 ».

Avec A. Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
26 + 19 =