La vie de l’UPF: « L’information est un bien public. Refonder la propriété des médias »

Dans le cadre de son cycle de conférences, l’UPF internationale a organisé, jeudi 4 mars, un deuxième webinaire.
Cette fois, la discussion était autour du livre de Julia Cagé et Benoît Huet paru le 18 février dernier aux Editions du Seuil: « L’information est un bien public. Refonder la propriété des médias ».

Les deux conférenciers ont ainsi pu débattre avec les participants sur des thèmes tels que la crise des médias, la défiance des citoyens à l’égard de l’information et des solutions préconisées par les auteurs de sortir de cette situation. La profession de foi des auteurs est que : « L’information est un bien public dont la production doit être confiée à des journalistes disposant d’une véritable indépendance éditoriale ». Une indépendance pouvant s’acquérir, selon eux, par l’adoption de nouvelles règles.

Les deux conférenciers ont étayé leur propos sur la nécessité  d’« armer les citoyens, les journalistes et les régulateurs en faisant toute la lumière sur les différentes formes de propriété des médias et les limites des régulations existantes ».L’économiste Julia Cagé et le juriste Benoît Huet en appellent  à « une loi de démocratisation de l’information permettant aux journalistes et aux citoyens de reprendre enfin le contrôle des médias.»

La conférence était largement suivie par les membres de l’UPF. Les participants étaient nombreux à questionner la faisabilité d’un tel projet dans le contexte actuel. Ils ont appelé à élargir la réflexion à d’autres régions du monde, en dehors de la France et de l’Europe.

In Infolettre N° 87 – 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
6 + 16 =