La journée internationale des personnes handicapées célébrée en Guinée.

La Guinée à l’instar des autres pays du monde a célébré ce mardi 3 décembre 2019, la journée internationale des personnes handicapées, sous le thème «  favoriser la participation sociale des personnes handicapées et leur pouvoir d’agir un geste à la fois ». C’est  le chef de l’État,  professeur Alpha Condé qui a présidé la cérémonie où il a procédé  à l’inauguration d’un centre d’apprentissage de métiers, mais aussi à  la pose de la premier pierre des centres similaires à Kankan et à Labé.

Dans son intervention  de circonstance, la  ministre de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Mariame Sylla a   rappelé  que :” le handicap fait maintenant parti des grands sujets sociaux de la troisième République. Le conseil des ministres en sa séance du 14 novembre à exprimer le soutien du gouvernement  à la célébration de la journée internationale des personnes handicapées et tout le mois de décembre dédié au handicap ».

Prenant la parole, Pr Alpha Condé a déclaré  que  c’est une obligation pour l’État de prendre en charge les personnes vulnérables dont font partie les handicapées: ” Car, c’est un devoir et une obligation de l’État. Cela a fait bientôt 30 ans que la résolution des Nations Unies portant sur la journée internationale des personnes handicapées a été adoptée. Les  personnes handicapées  existent presque dans toutes les familles et souffrent  d’un problème d’exclusion et de participation”.

Pour le président  guinéen, le handicap ne porte pas que des déficiences, il est aussi la conséquence des politiques souvent inadaptées, des barrières érigées et d’environnement peu favorable. ‘’Je pense que la dignité de tout être humain, est sacrée,  chaque être humain est inestimable et nul n’est insignifiant dans la vie”, dit-il.

Selon le Directeur adjoint du PNUD, Édouard Koidjo, « le thème de cette année converge bien avec le concept majeur fondateur de l’agenda 2030 du système des Nations Unies de ne laisser personne de côté.  Ainsi, au nom du PNUD, je prends l’engagement et l’entière disponibilité de notre organisation, à soutenir les efforts du gouvernement guinéen pour l’autonomisation des personnes vivant avec un handicap. Notre action commune doit aller au- delà des actions de charité à leur endroit, elle doit plutôt  s’inscrire dans un processus constructif porté par un engagement politique de l’État ».

Pour rappel, la journée internationale des personnes handicapées est organisée le 3 décembre depuis 1992 par les Nations Unies, afin de soutenir les personnes handicapées.

Aye Condé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
17 + 5 =