La CEDEAO élargie son projet de collecte d’armes légers sur 3 pays

Trois pays du Sahel dont le Mali, le Niger et le Nigeria  viennent de s’ajouter à la liste des pays membres de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)  concernés par le projet de la collecte volontaire des armes blanches.

Initié depuis près 2 ans, ce projet  vise à prévenir les antagonismes violents et à répondre aux menaces liées aux conflits ainsi qu’à créer les conditions d’une sécurité durable, partout où règne la prolifération des armes légères  et une situation de violence armée.

A en savoir que la circulation des armes légères est une menace pour la paix dans la sous-région ouest africaine, c’est pourquoi cette initiative est saluée par le Système des Nations Unies.

‘’Il est avéré que le contrôle de la prolifération et de la circulation illicite des armes légères et de petites calibres, est l’une des conditions préalables  à la paix et au développement durable. Pour réussir ce pari,  les pays ainsi que leur communautés doit travailler en synergie à travers  des échanges d’approches d’idées et d’expériences afin d’apprendre les uns les autres pour combattre ce fléau de manière efficace ’’, a soutenu la représentation des Nations Unies en Guinée.

Les violences postes électorales de 2011 en Côte d’ivoire, celles de la Guinée Forestière, les conflits du Burkina Fasso, celles liée à Boko Haram  au Nigeria et au Niger, sont tant d’exemples situés dans l’accès facile des armes blanches. Pour les initiateurs, ce projets va mettre fin à cette instabilité sous régionale à travers le renforcement  des capacités institutionnelles des acteurs.

Emmanuel Aziz Millimono

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 + 6 =