La Banque mondiale annonce la mobilisation de 53 milliards $ pour lutter contre l’extrême pauvreté en Afrique

La Banque mondiale investira 53 milliards $ dans la lutte contre l’extrême pauvreté en Afrique. C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié le weekend dernier.

Les nouveaux engagements font partie d’un investissement global de 82 milliards $ qui sera destiné à aider les pays les plus pauvres du monde. Annoncée comme un montant record, cette mobilisation entre dans le cadre de la 19e reconstitution de l’Association internationale de développement (IDA) dont les prochaines activités s’étaleront sur la période 2020-2023.

L’enveloppe de 53 milliards $ destinée à l’Afrique devrait permettre d’aider les pays du continent à répondre aux besoins de leur population, stimuler la croissance économique et renforcer la résilience aux chocs climatiques et aux catastrophes naturelles.

« Grâce à ce financement, l’IDA va pouvoir étoffer ses interventions en appui à la création d’emplois et la transformation économique, la bonne gouvernance et la responsabilisation des institutions. Elle pourra également accompagner les pays confrontés aux défis du changement climatique, des inégalités hommes-femmes et des situations de fragilité, de conflits et de violences – en particulier dans la région du Sahel, autour du lac Tchad et dans la corne de l’Afrique », indique l’institution de Bretton Woods qui ajoute qu’elle souhaite augmenter de 10 GW, la capacité de production d’énergie renouvelable.

Notons que 52 gouvernements ont contribué à cette 19e reconstitution des ressources de l’IDA.

Avec A. Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
14 ⁄ 7 =