Kaloum : Les syndicalistes dispersés par les forces de l’ordre

Les syndicalistes de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG dirigées par Amadou Diallo et Mamadou Mansaré ont été dispersées par les forces de l’ordre au marché Niger en faisant usage de gaz lacrymogènes.

Selon ces syndicalistes, ils marchaient pour se rendre à l’assemblée nationale ensuite rejoindre les forces sociales au carrefour de la Tannerie.

Après cette répression, Mamadou Mansaré raconte : « Quand je suis arrivé ce matin à 5 heures, j’ai trouvé ici (bourse du travail) deux camions de bérets rouges du camp Makambo dirigé par un colonel de l’armée. Le véhicule était prêt à se garer ici, alors je suis descendu du véhicule et j’ai dit au chauffeur de dégager et d’aller de l’autre côté. Il dit de ne pas lui parler comme ça. Un de ses hommes est venu m’agripper et ils ont molesté notre gardien Sanhkon. Il a fallu que cette brave population sorte pour nous défendre, on n’était que deux. C’est ainsi qu’un groupe de syndicalistes de la CNTG-USTG s’est vite mobilisé pour aller tout d’abord à l’Assemblée nationale, puis rejoindre la marche des Forces Sociales de Guinée>>.

Ces syndicalistes ont été bloqués au niveau du marché Niger, ils ont été stoppés. Mais malgré tout, ils comptent aller jusqu’au bout.

« Il n’y a plus de négociations possibles avec la répression. On était venu répondre à l’appel du Médiateur de la République qui nous avait convoqués à 15h. Mais comme ils ont préféré utiliser la force, nous estimons qu’il n’est plus question de négocier. Maintenant, nous allons nous retrouver pour bloquer le service minimum partout. Mêmes les avions ne vont plus décoller », dira M. Mansaré.

M. Yombouno

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
20 − 14 =