Kaloum : la police disperse des manifestants à Sandervalia

La situation peine toujours à se rétablir à Kaloum, le centre administratif et des affaires de Conakry, alors que l’opposition guinéenne appelle à une journée ville morte et le syndicat la grève générale.

La première réclame la publication des « vrais résultats » sortis des urnes et le second exige depuis trente jours l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Dans plusieurs quartiers, les jeunes sont sortis réclamer l’ouverture des classes.

A Sandervalia, non loin de la mosquée sénégalaise, la police à usé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, ont rapporté des témoins.

La circulation routière est quasi paralysée par endroits (photo crédit Hamza Bah, Nostalgie FM).

Guineenews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
30 − 14 =