Justice : le procès du journaliste Moussa Moise encore renvoyé au 30 mars !

Le procès du  journaliste, Moussa Moise Sylla  qui devrait se poursuivre le lundi 26 mars 2018 au Tribunal de Première Instance de Mafanco a été à nouveau  reporté  pour le vendredi  30 mars 2018. Les raisons de ce report seraient liées  à la grève des gardes  pénitentiaires.

Mais l’avocat du prévenu, Me Beavogui, lui n’apprécie pas cette décision du tribunal : « Je suis vraiment triste pour le  renvoi en renvoi de ce dossier. Parce que mon client et moi avons beaucoup de choses à  dire pour le blanchir dans cette affaire, pour la bonne et simple raison qu’il n’a dit que  très haut ce que tout le monde dit tout bas. Nous avons des éléments de preuve. Constatez-vous-même, chaque fois que nous avons rendez-vous au tribunal, nous répondons présent et  le renvoi ne vient jamais de nous. Ces multiples renvois commencent à devenir  de trop ».

Il continue son intervention en disant que l’audience est renvoyée  pour  le vendredi 30  mars 2018, sans savoir profondément les motifs.

« Nous avons simplement entendu dire ici que les gardes pénitentiaires seraient en grève et  que la sécurité ne serait pas là, or, M. Moise est libre de ses mouvements. Il vient librement et se retourne librement  chez lui, à son lieu de travail. Donc l’audience aurait pu se tenir  mais de toute les façons chaque chose à une fin. Nous pensons que la date indiquée sera la bonne… Ce n’est pas aussi aisé de répondre  à l’appel de la justice, de l’hôpital, ce sont  des appels qui maintiennent le  stress. De toutes les façons, nous nous sommes  toujours prêts pour l’audience parce que  nous avons tous les éléments,  toutes les preuves pour innocenter notre client Moussa Moise Sylla. Nous acceptons donc le renvoi et nous reviendrons le vendredi  prochain», a expliqué Me Salif Béavogui.

MY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
14 − 2 =