Justice: le procès de Paul Moussa Diawara et Cie reporté pour le 11 juillet

Le procès de l’ancien directeur général de l’Office Guinéen de Publicité (OGP), Paul Moussa Diawara, et l’ancien directeur général de l’Office Guinéen des Chargeurs (OGC), Sékou Camara  ainsi que leurs différents comptables notamment, Inza Bayo et Mamadou Saliou Barry  a été reporté le 11 juillet prochain.

A rappeler que ces anciens commis de l’Etat guinéen sont accusés de détournement des deniers publics et complicité.

L’audience de ce mercredi 4 juillet 2018 était axée sur sur la question de la fixation  du montant nécessaire à la couverture  des frais de procédure.

Ces prévenus devant la barre ont tous nié les faits qui leurs sont reprochés. Et après quelques heures des débats, le président du tribunal de première instance de Kaloum,  Mohamed Chérif Sow a décidé de reporter l’audience pour le 11 juillet pour des débats de fond.

Interrogé aux sorties de l’audience, Me Mohamed Traoré, l’avocat de la défense dira ceci:  «  L’audience de ce matin a porté sur   la question de savoir si l’Etat, en tant que partie civile dans cette affaire, avait l’obligation de payer la consignation qui est prévue par l’article 460 du code de procédure pénale de la Guinée. Et les avocats de la partie civile et le ministère public ont répondu par la négative, en affirmant qu’il y a un décret  qui dit que l’Etat en tant que partie civile est dispensé du paiement de cette consignation. Nous, nous estimons que l’article 460  n’a fixé aucune distance. La partie  civile qu’elle soit privée ou publique, elle est soumise au paiement de la consignation telle que prévue dans la loi ».

Toujours du côté de la défense Me Salif Béavogui ajouté que:  « Lorsque nous allons évacuer cette question, vous vous rendrez compte que ce dossier est un dossier monté de toutes pièces et que ce dossier a été inventé pour  enlever Paul Moussa Diawara) de son poste, pour le réduire au silence, pour l’amener au bas de l’échelle, c’est tout. Mais qui vivra verra. Vous vous rendrez compte que c’est un dossier vide, il n’a détourné aucun kopeck. Au contraire,  à la suite des démonstrations, vous vous rendrez compte qu’il a pris ses propres avoirs pour mettre dans l’expansion ou dans l’évolution de l’OGP ».

Mais cet avis n’est pas partagé par Me Lancinet Sylla, avocat  de la partie civile dans cette affaire.

Ce procès semble compliqué mais les débats permettront d’asseoir la conviction de la cour.

Affaire à suivre…

                                                                                                                        Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 − 2 =