Journée nationale de l’élevage: les doléances des éleveurs au chef de l’Etat

Au  compte de la deuxième journée  nationale de l’élevage à Labé,  le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé s’est entretenu le dimanche 24 juin 2018 dans l’amphithéâtre du  centre de formation professionnelle de la région avec les éleveurs guinéens. C’était en présence de certains ministres, de nombreux éleveurs et notables de la localité.

A cette occasion donc, le président de la République en a profité pour lancer l’insémination artificielle, ce dans le cadre de l’initiative présidentielle d’appui au développement rural.

Au cours  de  cet échange, les éleveurs ont présenté  leurs doléances au chef de l’Etat, Pr Alpha Condé. Selon la représentante des éleveurs, Mariam Manet, l’élevage est une activité génératrice de revenus, promoteur d’emplois et qui contribue à la sécurité alimentaire.

 « Mais  malgré les efforts consentis par le gouvernement, l’élevage à son état actuel est confronté à plusieurs difficultés notamment les problèmes transversaux (filière bétail viande, filière porcicole,  filière lait, filière apicole, filière avicole) », a souligné madame Manet.

Dans le domaine de la filière bétail viande par exemple, ces éleveurs  demandent le renforcement du système d’identification du bétail, puis le renforcement de la lutte contre le vol de bétail ainsi que le renforcement de la lutte contre les pathologies majeures (charbon bactéridien..).

Dans la  filière porcicole,  ces éleveurs et operateurs demandent un appui  pour la mise en  place d’infrastructures de production et de commercialisation et l’amélioration  de l’alimentation.

Au compte de la filière lait, leurs doléances à ce niveau  est de redynamiser des muni-laiteries existantes, et la mise en place  de mini- laiterie dans les grandes zones de production,  le développement de la collecte, la transformation, la conservation et l’appui à la commercialisation.

Filière Apicole : modernisation des équipements de production (ruches kényanes, enfumoirs, tenues etc.), de traitement  et de commercialisation  du miel et des dérivés de la ruche, construction des Miele ries dans les zones de production.

Filières Avicole : appui à la mise en place de couvoirs de qualité et mise aux normes  de biosécurité et de santé des couvoirs existants, appui à la mise en place d’un programme «  poulets de chairs », construction d’abattoirs modernes de volaille.

Dans sa réponse aux éleveurs qui ont   demandé un accompagnement financier, Alpha Condé a annoncé la mise en place d’une banque d’investissement pour les accompagner. Le taux d’intérêt sera de 8 pour cent dit-il.

«  Je pense qu’il  y a beaucoup  de  vos doléances  qui sont déjà satisfaites lorsqu’on visite les différentes stands…  Comme je l’ai dis hier, nous, nous pouvons apporter les facteurs objectifs c’est-à-dire tout ce qui permet aux éleveurs de complètement   transformer leur élevage, passer de l’élevage familial à l’élevage moderne. Donc, l’élevage est l’une de mes plus grandes priorités. Je prends en compte vos différentes revendications », rassure le président Alpha Condé.

                                                                                                                    M.Yombouno

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
24 ⁄ 4 =