Insécurité : un faux guérisseur mis aux arrêts

Alsény Sacko, c’est le  nom du faux guérisseur de fibrome qui a été présenté ce mardi 19 mars 2019 à la presse par le secrétariat général à la présidence de la République chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et du crime organisé.

Cet ancien stagiaire de la police  s’appelait aussi Goepoé Jean Pierre Kolié, est accusé par plusieurs  femmes d’avoir fait usage de testicules de chèvre pour introduire dans leurs parties génitales afin de guérir le fibrome. Outre  il faisait également des rapports sexuels à ses clientes.

Lors de sa présentation l’une  des victimes  qui a  gardé l’anonymat a témoigné en ces termes : « Quand il vient chez toi ou tu te déplaces pour aller chez lui, il te dit de te déshabiller, il insert un morceau de viande dans toi. Avant d’insérer ce morceau, il te dit : ‘’j’ai besoin que tu me mouilles avant de sortir la maladie sur toi.  Lui-même, il te pénètre d’abord après il pénètre la chose en toi.  Il prend après le téléphone et te dit : ‘’voici ce qui est sorti de toi’’. C’est un violeur, il viole toutes ses clientes qu’elles soient veilles ou jeunes il le fait. On ne sait même pas quel genre de viande il insert dans les femmes. On marche comme ça malade et on demande de l’aide au gouvernement. Il nous a infectées et il couche avec tout le monde »

Interrogé s’il reconnait les faits, Alsény Sacko répond  oui avant de demander pardon à ses clientes «  La chose que je fais rentrer au niveau des parties génitales des femmes, ce sont les testicules. Je mets ça dans le talisman pour faire sortir la maladie qui est le fibrome.  J’égorge la chèvre et je prends les testicules, j’utilise avec le talisman et je le fais rentrer dans la partie génitale d’une femme. Après j’appuie son ventre pour faire sortir, c’est comme ça je fais pour traiter le fibrome ».

Et sur la question de savoir s’il traitre effectivement cette maladie, il répond «  Réellement, je ne traite pas le fibrome.  Je demande aux victimes de me pardonner devant les autorités et je demande des excuses. Le nom Goepoé Jean Pierre Kolié,  c’est pour intégrer la police et je dois aller faire ma formation au Ministère de la sécurité. Ils m’ont dit qu’après la formation  ils vont changer mon nom »

Mohamed Y

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
28 × 10 =