Insécurité : le Directeur de la DPJ dénonce la détention d’armes de guerre par des jeunes

Au cours d’une conférence de presse aminée ce lundi 23 mars 2020 au ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, le Directeur  de la police judiciaire, Aboubacar Fabou Camara a communiqué sur les activités de lutte contre la criminalité dans le contexte des élections, mais aussi des activités de résistance active déclarées par certaines organisations de la société civile et  politique.

Aboubacar Fabou Camara notera : « Trois jours avant les élections, nos services étaient mobilisés et consignés afin de procéder dans la mesure du possible à la sécurisation effective des populations et de leurs biens. C’est dans ce cadre qu’au cours de nos patrouilles et interventions sur demande de la population menacée que, des jeunes ont été trouvés porteurs d’armes de guerre Notamment dans le secteur de Kakimbo, dans le secteur  de Jean Paul 2 au niveau Molatouréya et la route qui mène à la pharmacie de Hamdallaye. Ceci nous interpelle en quoi ? Qu’au cours des manifestations que nous soyons appellé à intervenir pour secourir des personnes qui sont en détresse dans leurs maisons. Au cours de ces interventions, nous trouvons des jeunes gens entrain non seulement d’agresser ceux qui nous ont appelé au secours, mais aussi nos agents de forces de l’ordre venus leur porter secours ».

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
26 + 7 =