Hausse du prix du carburant: les Forces Sociales de Guinée appellent à une Ville morte le Mercredi 4 Juillet 2018

A travers une déclaration, les organisations de la société civile guinéenne réunies au sein des forces sociales de Guinée ont réagi face à l’augmentation inattendue du prix du carburant à la pompe dont nous vous invitons à lire le contenu!

C’est avec une profonde indignation que le Peuple souverain de Guinée a appris tard dans la nuit du samedi 30 juin 2018, l’augmentation injustifiée  et unilatérale du prix du carburant par le Gouvernement.

 Dans le contexte actuel marqué par une pauvreté aiguë des populations et une corruption sans précédent au sein du Gouvernement, rien ne justifie l’augmentation du prix du carburant qui provoque une flambée des prix des produits de première nécessité et une dégradation du pouvoir d’achat des populations.

 Face à cette situation préoccupante, les organisations de la société civile guinéenne réunies au sein des forces sociales de Guinée se sont aussitôt mobilisées pour analyser cet état de fait et son impact sur les populations en vue d’entreprendre des actions appropriées.

 Au regard de cette injustice, les forces sociales de Guinée appellent à une mobilisation générale pour contraindre le gouvernement à reconsidérer sa décision.

 En conséquence, les forces sociales de Guinée invitent les citoyens à  un sursaut national  à travers  une série de manifestations citoyennes qui commence par une journée ville morte prévue le mercredi 4 juillet 2018 sur toute l’étendue du territoire national.

 Dans cet esprit, les organisations de la société civile guinéenne réunies au sein des forces sociales de Guinée lancent un appel :

  • Aux acteurs sociaux (syndicats, organisations de la société civile, patronat, média) à s’associer  à cette initiative destinée à défendre les intérêts des populations.
     
  • Aux fonctionnaires de tous les secteurs, aux membres des organisations socioprofessionnelles, aux travailleurs des secteurs bancaire, minier, portuaire, judiciaire, des assurances, des télécommunications, ainsi qu’aux opérateurs économiques, commerçants, enseignants et étudiants des universités publiques et privées, jeunes, transporteurs, exploitants de moto-taxis, à respecter ce mot d’ordre de ‘’Ville morte’’ pour exprimer leur désapprobation face à cette augmentation du prix du carburant et leur ras-le-bol contre la mauvaise gouvernance en Guinée.  Ce mercredi 4 Juillet 2018, chacun est convié à rester chez soi”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
13 − 6 =