Guinée vs Algérie : pourquoi le Syli doit-il y croire ?

Après avoir connu un parcours mitigé dans les phases de groupes, le Syli national de Guinée, croisera le fer avec l’Algérie qui a effectué quant à elle, un sans faute en gagnant tous ses 3 matchs de poule, notamment celui contre le Sénégal (1-0). Logiquement, en se basant sur la forme des deux futurs adversaires, les coéquipiers de Riyad Mahrez partent favoris pour cette confrontation, sauf qu’en matière de football rien n’est joué d’avance. Alors, notre rédaction, vous explique pourquoi, le Syli national de Guinée doit croire à une qualification contre l’Algérie pour le tour suivant.

En effet, dès ce vendredi, les huitièmes de finales de la CAN 2019, vont débuter et à ce stade de la compétition, tout est possible. Car avec les matchs à élimination directe, c’est une autre compétition qui commence où, l’on est pas au bout d’une surprise. Comme ça été le cas du petit poussé ‘’Madagascar’’ qui a brillamment battu le Nigeria, pour occuper la première place du groupe B.

Tout de même, finir premier de sa poule ne garantit pas une qualification dans une rencontre à élimination directe. Surtout qu’il est assez fréquent de voir des équipes qui sortent difficilement des poules, éliminées, des grands favoris de la compétition. On vous rappelle juste qu’en 2006 la Guinée avait obtenu 9 points dans son groupe, en gagnant tous ses matchs, mais, elle avait fini par perdre en ¼ de finale contre le Sénégal (3-2) qui n’avait gagné qu’un seul match dans son groupe.

En ce qui concerne le choc entre Guinée vs Algérie, qui aura lieu le dimanche prochain à 19 h GMT au Caire, le Syli peut bel et bien battre son adversaire du jour pour atteindre les ¼ de finale. Pour rappel, dans cette prestigieuse compétition, les deux équipes ne se sont croisées que deux fois dans les matchs de poules,  dont une victoire pour chacun. Ainsi, lors de la CAN 1980, les algériens avaient battu les guinéens sur un score de 3-2, quant à la CAN 1998, le Syli avait pris sa revanche en remportant ce choc (1-0) grâce à l’unique but de la rencontre du célèbre Titi Camara.

Sur la base des huit rencontres officielles entre le Syli et les fennecs, l’Algérie est la bête noire de la Guinée. Car, les guinéens ont gagné 4 fois dont un 5-1 lors des éliminatoires de la coupe du monde 1974 et concédé deux défaites et deux matchs nuls.

D’ailleurs, le récent succès le plus retentissant de la Guinée, c’est lors de sa brillante victoire (2-0) en 2007 à Alger. Une rencontre historique que les coéquipiers de Pascal Feindounou et Fodé Mansaré avaient remporté pour arracher leur ticket qualificatif de la CAN 2008.

Sur ce, la Guinée devra affronter l’Algérie avec cet avantage historique et psychologique que les hommes de Paul Put doivent exploiter pour réaliser une performance digne de ce nom.

L’autre facteur important pour le Syli, le Sélectionneur national, semble trouver enfin son équipe type, même si son métronome, Naby Keita est toujours incertain. A défaut de compter sur sa star, Paul Put, pourra s’appuyer sur son capitaine exemplaire, Ibrahima Traoré, qui retrouve sa bonne forme et son influence dans le jeu de l’équipe. En plus, au fil des matchs, on commence à sentir d’automatismes qui manquaient dans cette équipe prometteuse et pétrie de talents dont Amadou Diawara, Falette Simon ou encore Mohamed Yattara qui vient de marquer deux dans cette compétition.

Mais la décision importante prise par le coach, concerne son arrière-garde, où il a changé de portier en mettant Ibrahima Koné à la place du gardien titulaire, Aly Keita et en défense, il a remis Seka à la place de Jeanvier. Et depuis ce changement, la défense est assez stable et on sent plus de sérénité dans l’axe central guinéen, guidé par son gardien de but rassurant dans sa cage. Ce dernier rempart,  fort de sa taille et sa bonne lecture du jeu, a prouvé qu’il mérite bien d’être le numéro un. Il a déjà conquis le cœur du peuple de Guinée à travers des parades exceptionnelles qu’il a réalisé contre le Nigeria et le Burundi.

Malgré tout, le Syli doit faire beaucoup attention à cette équipe magrébine très forte sur le plan collectif et individuel. L’équipe  a impressionné dans ce début de compétition, par la richesse de son équipe, par sa science tactique  et surtout par son réalisme devant les buts adverses. Ce qui est sûr, la tâche ne sera pas aisée pour les guinéens, qui doivent éviter les mêmes erreurs que les matchs précédents. Mais impossible n’est pas guinéen, le Gbin gbin so, a des joueurs de qualités pour éliminer cette équipe algérienne et pourquoi pas aller plus loin dans la compétition.

Bonne chance au Syli !

Bah Ibrahima

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 − 7 =