Guinée : le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba face à la presse

A l’instar du ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, la semaine dernière, celui des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba  était à son tour ce lundi matin face à la presse locale pour présenter le bilan du secteur minier.

Selon le ministre des Mines et de la Géologie, l’intérêt des investissements s’est traduit par de nouveaux projets, et la relance de projet en souffrance, à travers la mobilisation des fonds.

« 10 milliards de dollars de 2011 à date, dont plus de 3 milliards de dollars actuellement en cours d’exécution sur le terrain. Ainsi les montants mobilisés pendant les huit  (8) dernières années représentent plus du double de ceux investis sur les 52 ans d’indépendance avant 2011 (moins de 5 milliards) », a-t-il indiqué.

Poursuivant son intervention, il dira que cette nouvelle dynamique a permis de créer plus de 17 000 emplois directs et plus de 50 000 emplois indirects de 2011 à fin 2018.

« Sans compter les emplois induits, les investissements ont permis de créer prés du double du nombre d’emplois directs créés dans le secteur des mines industrielles entre 1958 et 2011 », a-t-il rappelé.

Plus loin, il ajoutera que ces investissements ont permis d’augmenter le niveau de production de la bauxite qui passe de 20 millions de tonnes à  60 millions de tonnes en 2018. C’est à travers cette performance que le pays passe de la  7ème place à la 3ème au niveau mondial devant le brésil.

En outre, concernant les défis de son département, Abdoulaye Magassouba, promet que le gouvernement compte faire du secteur minier un levier efficace de transformation de l’économie nationale. Tout en diversifiant davantage la production minière et la transformation locale des produits miniers. A cela s’ajoute aussi, le renforcement des capacités des acteurs et la gestion durable des impacts du développement du secteur minier.

Aye condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
33 ⁄ 11 =