Guinée : la politique culturelle au stade de la validation

Bantama Sow

Dans son souci de permettre à la culture guinéenne de retrouver ses temps de gloire comme à l’époque du premier régime, l’Etat guinéen s’active. C’est dans ce cadre que le gouvernement organise des journées nationales de concertations pour la validation de la nouvelle politique culturelle. Cet atelier de deux jours qui a commencé ce mercredi, 18 octobre 2017 à Conakry, boucle une série de concertations organisées récemment dans les 4 régions naturelles, sous la conduite du  ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique avec l’appui des partenaires techniques et financiers tels que l’UNESCO et l’organisation internationale de la Francophonie (OIF).

L’objectif de cet atelier est d’impliquer tous les acteurs locaux en vue d’identifier les problèmes rencontrés dans le secteur de la culture spécifique de leurs localités tout en formulant des recommandations.

A l’ouverture des travaux, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow a tout d’abord remercié tous les acteurs qui ont contribué à l’élaboration de ce document pour en faire une expression consensuelle et une vision partagée de la culture guinéenne.

Par la suite, M. Sow indique que ce document permettra de mettre en place une synergie d’actions et de renforcer les dynamiques amorcées tout en ouvrant la voie à de nouvelles initiatives pour de nouveaux acteurs.

« Ce document soumis à la validation, à la redoutable prétention de s’exprimer au nom de toutes les parties prenantes du champ culturel guinéen. Il fait un diagnostic sans complaisance de nos acquis, mais aussi de nos insuffisances et de nos faiblesses. Il décline la nouvelle politique culturelle nationale en 3 axes dont 13 objectifs spécifiques », précise le ministre.

Pour sa part, le Premier ministre, Mamady Youla, président de la cérémonie, a invité l’ensemble des participants à examiner sans complaisance ce projet de document afin de doter la Guinée d’un excellent document culturel.

Pour lui cette nouvelle politique culturelle doit permettre la reconstruction de la Guinée tournée vers l’émergence et surtout, elle doit s’adapter aux contraintes liées à la mondialisation.

Poursuivant son intervention, il a ajouté : « M. le ministre, je vous exhorte à prendre les dispositions idoines pour qu’une fois validé et adopté par le gouvernement, ce document de politique culturelle soit correctement mis en œuvre. Chers partenaires, je suis convaincu qu’il en sera ainsi».

En concluant, Mamady Youla, a promis que son gouvernement jouera sa partition dans la mise en œuvre de la nouvelle politique à travers une attention soutenue aux initiatives de projets et programmes portés par le ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique.

Ibrahima Soya Bah pour Africa Tribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 × 20 =