Gambie : Yahya Jammeh accusé de viol par une ancienne reine de beauté

L’ancienne reine de beauté gambienne Fatou Jallow, aujourd’hui exilée au Canada, a témoigné jeudi devant la commission Vérité et réconciliation, chargée de faire la lumière sur les exactions commises durant le régime de l’ex-président.

« Ce que Yahya Jammeh voulait, ce n’étaient pas des rapports sexuels ou du plaisir avec moi ; ce qu’il voulait, c’était me faire mal; ce qu’il voulait, c’était me donner une leçon; ce qu’il voulait, c’était manifester son ego », a déclaré Fatou « Toufah » Jallow dans un témoignage éprouvant, commencé avec fermeté puis interrompu par les pauses et les larmes à l’évocation des faits survenus un jour de 2015.

Fatou Jallow s’exprimait devant la Commission Vérité et Réconciliation, mise en place pour enquêter sur les années de pouvoir de Yahya Jammeh, officier arrivé à la tête de la Gambie par un coup d’Êtat en 1994 et dirigeant jusqu’en 2017 un régime de féroce répression.

Alors étudiante en art dramatique, Fatou Jallow avait remporté un concours de beauté en décembre 2014 à l’âge de 18 ans. Aujourd’hui âgée de 23 ans, elle a raconté dans une ambiance lourde comment Yahya Jammeh l’avait fait ensuite venir à différentes reprises au palais et l’avait trompée en adoptant une attitude paternelle et en promettant de lui verser la bourse à laquelle donnait droit le concours.

Avec J. A

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 − 3 =