Fausse alerte d’attaque rebelle à Coyah : 8 bateaux de pêches arraisonnés à Kassonyah

Les populations de Kouyeyah et villages environnants  dans le district de Wonkifon  étaient dans la panique depuis 3 heures du matin ce jeudi 25 octobre 2018, suite à une fausse alerte d’une attaque rebelle sur les côtes maritimes de ces villages. Une source que nous avons jointe au téléphone rejette cette information qualifiée de rumeur.

Selon la même source, c’est la présence de navires suspects qui a créé la panique, et d’autres  sources  nous confient que  ces bateaux de pêches viennent  de la préfecture de Dubreka  et appartiendraient à une société chinoise déjà connue selon le ministre de la pêche et de l’aquaculture, Frédéric Loua.

Un confrère d’une radio locale que nous avons joint au téléphone nous  confie que  « c’est la marine guinéenne  censée de contrôler les côtes maritimes qui a constaté la présence des navires non identifiés (pirates) au nombre de 8  au large  des côtes des villages de Yaikhefourou dans kakossa préfecture de  Forécariah district de wonkifon et avant d’être aperçus dans un autre village de Forécariah. Mais ce qui a paniqué les gens, c’est lorsqu’ils ont appris qu’il y’aurait échange de tirs entre les deux camps, chose qui a paniqué les populations riveraines pensant à une éventuelle attaque rebelle ».

Ainsi, depuis 3 h,  la nouvelle s’est vite répandue dans la préfecture de Coyah, causant la panique totale chez les habitants de ces villages environnants qui ont fui pour se rendre au centre-ville.

Pour faire taire ces rumeurs, le   premier responsable de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) qui l’a annoncé sur sa page Facebook ce matin,  en disant que suite au vent de panique qui s’est emparé d’une partie des villageois de Sangoyah, Kouyayah, Donneyah et Kassognah (Coyah) dans la nuit du mercredi 24 à jeudi 25 octobre2018 , le ministère de la Défense nationale tient à rassurer que les Forces de défense et de sécurité sont déployées sur la zone, assurant ainsi qu’aucune menace à la sécurité du territoire, des personnes et de leurs biens,  n’a été constatée sur place.

Aux dernières nouvelles, il ressort que ces bateaux ou navires sont déjà arraisonnés au large des côtes de kassonyah  et les membres de l’équipage sont déjà aux arrêts pour des fins d’enquêtes.

 Le  ministre de la pêche et de l’aquaculture lors de son intervention dans l’émission les « Grandes Gueules » de ce jeudi matin, a confirmé que ce sont des bateaux de pêches chinois et à la suite d’une fouille, le ministre a affirmé qu’il n’y a dans ces bateaux que du poisson.

En tout état de cause, « Les bateaux en question, au nombre de 8 sont connus de nous », a expliqué M. le ministre.

En un mot, cette fausse alerte rebelle à Coyah a tout simplement entrainé plus de peur que de mal chez les populations en Guinée.

                                                                                  Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
8 ⁄ 2 =