Elections communales : le RPG lance sa campagne sur une note d’espoir à Ratoma

Le Rassemblement du Peuple d+je Guinée (RPG) et ses alliés ont procédé le mercredi 24 janvier 2018, au lancement officiel de sa campagne dans la commune de Ratoma au compte des élections communales et communautaires prévues dans quelques semaines.

Cet événement politique qui s’est déroulé en fanfare au stade de Lambagny a drainé une foule à perte de vue composée de militants et sympathisants engagés à remporter les élections le 4 février prochain. Les mêmes motivations se sont fait sentir au niveau des partis alliés dont l’Union Nationale pour le Renouveau (UNR) de Boubacar Barry, le parti Hafia de Saliou Bella ou encore Guinée Pour Tous (GPT) d’Ibrahima Kassory Fofana.

Dans la même foulée, on pouvait lire sur les pancartes les messages de soutien au RPG Arc-en-ciel.

 

Phase de discours

Cette mobilisation a été caractérisée par une série de discours sensibilisant les militants à voter massivement à la faveur du parti au pouvoir.

Prenant le train en marche, le Président du Bureau Régional d’Appui de Conakry, Malick Sankhon  dira ceci : « Il faut voter pour changer les choses. Car, la commune de Ratoma est devenue ingouvernable. Alors, c’est le retour non seulement à la sécurité, à l’assainissement, mais surtout, le retour à la quiétude sociale pour qu’on dise que Ratoma, il fait bon vivre ».

Très satisfait du déferlement humain sur le grand stade de Lambagny, M. Sankhon indiquera que cette sortie massive des citoyens de Ratoma prouve à suffisance que le RPG-arc-en-ciel remportera sans doute ces élections locales. Pour ce faire, il a invité les partisans de retirer leur carte d’électeur dans leurs quartiers respectifs pour pouvoir voter à succès.

La marraine de la campagne du RPG Arc-en-ciel dans la commune de Ratoma, Marima Camara, actuelle ministre de l’Agriculture, s’est inscrite dans la même dynamique que son prédécesseur.

L’ancienne directrice de la Soguipah débutera son discours en étant persuadée que le RPG incarne le changement dans la Commune de Ratoma. C’est ainsi qu’elle a mis un accent particulier sur la nécessité de se rendre massivement aux urnes pour un autre coup K-O.

Apparemment déterminée pour la cause de sa commune, elle s’engage à atteindre ses objectifs en cas de victoire : « Moi entant que marraine, je vais tout mettre en œuvre pour que les besoins des populations surtout l’eau et l’électricité soient réglés. Les jeunes trouveront du travail dans cette commune,  il y a beaucoup de choses à faire comme la protection de la culture maritime. Des périmètres occupés devront servir au maraichage », rassure Mme Camara.

Les mêmes ambitions ont été évoquées du côté des candidats. C’est le cas chez Patrice Sény Camara qui envisage la restauration de la gouvernance économique de la mairie de Ratoma au bénéfice des citoyens ; promouvoir un environnement sain pour les familles en mettant en place un dispositif de ramassage des ordures. La formation de la jeunesse et la réouverture des plages ont été aussi mentionnée dans son discours.

Cette journée de lancement officielle de la campagne du RPG arc-en-ciel a été sanctionnée par la prestation artistique.

Le parti au pouvoir n’a alors qu’une dizaine de jours pour la conquête d’un maximum d’électorat à Ratoma mais aussi dans les autres agglomérations du pays.

Notre envoyé spécial, Ibrahima Soya Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
8 ⁄ 4 =