Economie : « … Au terme du 1er semestre 2019, la situation de l’exécution budgétaire, … a enregistré  un résultat globalement encourageant, …  » déclare Ismaël Dioubaté devant les députés

Le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté a fait cette déclaration devant les députés, le lundi 19 août 2019 à l’hémicycle  au cours de la présentation du projet de la loi de finances rectificative 2019.

Pendant sa séance de présentation, le ministre Dioubaté a articulé sa communication autour des points suivants: le contexte macroéconomique et budgétaire ; les résultats de l’exécution du budget à fin juin 2019 et, les grandes masses du projet de loi de finances rectificative 2019.

Selon lui, au terme du premier semestre 2019, la situation de l’exécution budgétaire tant au niveau des recettes, des dépenses que celui du financement a enregistré « un résultat globalement encourageant » qui milite en faveur d’une loi de finances rectificative.

En termes de recettes, celles-ci y compris les dons, sont estimées à 19 714,96 milliards GNF contre une prévision initiale de GNF 19 332,10 milliards, soit une augmentation de GNF 382, 9 milliards (1,98%).

Dans le contexte macroéconomique et budgétaire, il a fait savoir que: « le collectif budgétaire 2019 intervient dans un contexte marqué par la conclusion, en juillet dernier de la revue du programme économique et financier du gouvernement soutenu par la fiscalité élargie de crédit du Fonds monétaire international (FMI). La conclusion des négociations avec la Banque mondiale (BM) qui a abouti à un appui budgétaire de 100 millions de dollars US à la Guinée contre 40 millions USD prévus en loi de finances initiales.  L’encaissement des produits de la vente de la licence d’exploitation 4 G à la société Orange-Guinée pour un montant de 90 millions de dollars US, non prévu en loi de finances initiales et l’augmentation significative des subventions à la société Electricité de Guinée (EDG) de 800 millions de dollars à 2 157 millions de dollar US»

Poursuivant, le ministre dira que, sur une prévision annuelle de 19 332, 08 milliards GNF, l’exécution globale des recettes au 30 juin 2019 se chiffre à 9 137,61 milliards GNF, soit un taux de réalisation de 47,2%. Ces prévisions sont composées des recettes fiscales de l’ordre de 8 265, 45 milliards GNF, de don d’un montant de 279, 01 milliards GNF et autres recettes de l’ordre de 593, 14 milliards GNF.

« L’exécution à fin juin des dépenses publiques y compris FINEX se chiffre à 6229, 72 milliards GNF contre une prévision en loi de finances initiale 2019 de 22 312, 13 milliards GNF, soit un taux d’exécution de 27,92 % », précise  le ministre  du Budget, Ismaël Dioubaté.

Aye Condé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 ⁄ 5 =