Culture : le concours “miss littérature”, lancé à Conakry.

Dans le but de rester conforme à leur mandat en faveur de la vulgarisation du livre en Guinée, le Club Iris a, lancé pour la première fois, le concours miss littérature dont la finale nationale est prévue le 12 décembre prochain et la finale régionale en juillet 2021 à Cotonou, au Benin.

Le concours « Miss littérature » est a été initié en 2016 au Benin ; il vise à amener les jeunes filles à s’intéresser à la littérature.  Aussi, permet de créer un espace d’expression littéraire et susciter en leur sein, des vocations dans le domaine.

A préciser qu’aucun critère physique n’est lié audit concours mais il repose sur la connaissance littéraire des filles ainsi que de ce qu’elles ont à apporter dans ce sens.

Selon Fatima Koné, présidente du Club Iris : ” Nous organisons le concours miss littérature pour la première fois en Guinée ; c’est un concours qui s’organise chaque deux ans et existe dans huit (8) pays de la sous-région. Cette année la Guinée tient sa première édition qui réunit des jeunes filles âgées de 18 à 24 ans. Il permet de former une bonne relève de femmes littéraires en Guinée, en Afrique et dans le monde en général”

A signaler que pour cette première édition, les initiateurs ont choisi comme roman imposé ” ne les laisse pas cotiser pour ton cercueil” de Fatoumata Sanoh.

” Le jour de la finale, seules trois (3) seront retenues dont une miss et deux dauphines. Elles auront quatre (4) étapes pour un compte-rendu littéraire du roman imposé,  répondre aux questions de littérature et enfin un texte qu’elles auront rédigé elles-mêmes sur un thème qui leur sera également imposé “, précise, Fatoumata Koné.

Se confiant à la presse, l’une des candidate, Antoinette Lamah Siki Maomou déclare: ” Je participe  à ce concours  miss littérature parce que je suis passionnée de la lecture,  de l’écriture, du slame et de la poésie.  Pour  moi, c’est un grand honneur de représenter la littérature,  l’écriture et la poésie dans tous ses compartiments internes et externes, … Aussi, ma motivation à participer à  ce concours vise à montrer au monde que les femmes peuvent, qu’elles sont capables de changer le monde par une plume, par un mot et par une syllabe ».

A noter que, la fin de ce concours national miss littérature, les initiateurs  attendent  comme résultat   au niveau régional,  la présence des huit (8) miss nationales autour de l’écriture d’un roman d’une nouvelle collective.

Namory T

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
14 + 8 =