Crise sociale: les syndicalistes chez le PM insistent sur le retour du prix du litre à 8000fg

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana   a reçu ce mercredi 18 juillet à la primature l’inter-central syndical CNTG-USTG. Objectif, nouer le dialogue afin d’amener les syndicalistes à rejoindre la table de négociations. Mais finalement cela n’a été qu’un échec !

Cette rencontre a  eu lieu grâce à l’implication du Médiateur de la République Mohamed Said Fofana comme l’a confirmé Abdoulaye Camara Secrétaire Général adjoint  de l’USTG, vice-président de la commission nationale de négociation : « Le Médiateur de la République nous a invité aujourd’hui chez le Premier Ministre pour commencer le dialogue. Vous savez avec la concertation, avec le dialogue on peut régler nos différents, c’est pour cette raison que nous avons répondu massivement à l’appel du Médiateur de la République. Nous avons fait le premier  pas, parce que nous avons accepté d’aller autour de la table de négociation, c’est ce qu’il a demandé et comme promis nous avons respecté ».

Mais  selon lui : « Le seul problème que nous avons aujourd’hui, c’est l’arrestation de nos camarades. Nous venons d’échanger à la bourse du travail, nos camarades sont venus nous dire qu’ils ne peuvent pas accepter qu’on parte autour de la table de négociations tant que nos camarades qui sont arrêtés ne sont pas libérés »

Alors parlant  de la grève du lundi, le camarade reste droit dans ses bottes  «  la grève du lundi reste  maintenue  tant qu’on ne libère pas nos camarades syndicats arrêtés et ne revienne pas au prix du carburant à 8000fg à la pompe…»

Et de son côté, Louis M’Bemba Soumah, Secrétaire général de l’USTG  renchérit  «Niet, nous ne viendrons pas tant que le prix du litre reste à 10 000 GNF».

                                                                                                                                                                   Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 − 2 =