Crise politique en RDC : Jeanine Mabunda destituée de la présidence de l’Assemblée nationale

Jeanine Mabunda n’est plus la présidente de l’Assemblée nationale congolaise. Les députés ont majoritairement voté en faveur de sa destitution. C’est une première victoire pour Félix Tshisekedi, qui a annoncé la rupture de l’alliance qui le liait à son prédécesseur, Joseph Kabila.

C’est un tournant dans le quinquennat de Félix Tshisekedi. À l’Assemblée nationale, où le Front commun pour le Congo (FCC) dispose en principe d’une large majorité, les députés ont voté ce jeudi la destitution du bureau dirigé par Jeanine Mabunda, une fidèle de Joseph Kabila. Celle-ci n’est donc plus la présidente de l’Assemblée nationale.

La séance s’est déroulée dans une ambiance électrique et 281 des 484 députés présents (sur 500) se sont prononcés « pour » la destitution.

Ce résultat constitue une victoire de taille pour Félix Tshisekedi puisque, sur ce vote et pour la première fois depuis le début de son mandat, une nouvelle majorité s’est, de fait, constituée en sa faveur.

Les élus étaient appelés à se prononcer sur plusieurs pétitions réclamant la destitution des membres du bureau – pétitions qui avaient été déposées le samedi 5 décembre et signées par des représentants de différents bords politiques.

Avec RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 ⁄ 5 =