Société: les hommages de la Guinée à ses deux soldats morts dans un crash d’hélicoptère

Le peuple de Guinée a rendu un hommage au colonel Abdoulaye Diallo et au sous-lieutenant Sékou Condé,  décédés le 6 août dernier  dans un  crash d’hélicoptère au large de Conakry, ont rejoint ce jeudi 15 août 2019, leur dernière demeure  au cimetière de Cameroun, dans la commune de Dixinn.

 

Au cours de cette cérémonie pleine d’émotion et de  tristesse qui a connu la présence des membres du gouvernement, des compagnons de l’armée  des  familles respectives et de leurs anciens frères d’armes, leurs corps ont été exposés. Ce qui a été l’occasion pour les autorités militaires et civiles ainsi que pour les proches, de faire des témoignages des mérites des deux défunts.

Très touché et visiblement affligé par cette disparition tragique, le ministre de la Défense nationale,  Dr Mohamed Diané a rendu un vibrant hommage aux deux vaillants soldats : « Les forces armées guinéennes viennent de perdre dans une situation particulièrement tragique, deux de leurs grands officiers en plein exercice de leur métier, … Le drame du 6 août 2019 qui a arraché à notre affection le colonel Abdoulaye Diallo et le sous-lieutenant Sékou Condé a semé depuis ce jour, le deuil et la consternation particulièrement dans les familles et dans les forces armées. Mais aussi, cela a également affecté de façon profonde tout le peuple de Guinée. Cet accident aussi inattendu, émouvant, nous prive des services d’un des officiers les plus expérimentés de l’armée de l’air en la personne du feu colonel Abdoulaye Diallo. Un ancien militaire talentueux dévoué et disponible  qui n’a jamais cessé d’apporter son expérience à la jeune génération, à laquelle appartenait justement le sous-lieutenant Sékou Condé qui, malgré son jeune âge disposait déjà de toutes les qualités d’un bon pilote. La place que ces deux valeureux  officiers ont occupé parmi les serviteurs passionnés,  se mesure par le regret, les témoignages unanimes venant des parents, des amis, mais surtout de leurs frères d’armes ».

Après cette exposition, les deux corps ont été acheminés à la grande Mosquée Fayçal de Conakry où des prières ont été faites avant qu’ils ne soient inhumés au cimetière Cameroun.

A signaler que le colonel Abdoulaye Diallo laisse derrière lui, une femme et plusieurs enfants. Quant au sous-lieutenant Sékou Condé, c’est une veuve en état de famille avancé et deux enfants inconsolables qu’il laisse derrière lui.

Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
23 − 11 =