Cour Constitutionnelle : Aly Bocar Samoura, commissaire à la CENI a prêté serment

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le remplaçant de feu Maxime Koivogui, commissaire à la CENI,   Aly Bocar Samoura  a prêté serment ce mardi 10 octobre 2017 devant les membres de la cour constitutionnelle, de la CENI, des membres de sa famille ainsi que d’autres personnalités venues pour la circonstance.

Prenant la parole, le tout nouveau commissaire a prêté serment à ces termes «  Moi, Samoura Aly Bocar, je jure sur l’honneur de remplir fidèlement et loyalement mes fonctions de membre de la Ceni ; de n’obéir qu’à la seule autorité de la loi, de n’exercer aucune activité susceptible de nuire à l’indépendance, à la neutralité, à la transparence et à l’impunité de la commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), de garder scrupuleusement le secret des délibérations et du vote, même après la cessation de mes fonctions. En cas de parjure, que je subisse les rigueurs de la loi »

Répondant à la question de notre reporter sur les missions qui lui sont désormais assignées, il rétorque « Mes missions seront très déterminantes parce que c’est la commission chargée des élections et s’il faut la transparence, donc, je suis appelé à être transparent dans tout ce que je fais pour l’égalité et par rapport à la loi ».

Selon le président de la cour constitutionnelle,  Me Kelefa Sall, ce  serment  prêté par Aly Bocar Samoura est prescrit  dans les dispositions de l’article 11 de la loi organique L2012 016CNT du 19 septembre 2012 portant  composition,  organisation  et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Ensuite, il ajoute ceci : «  Ce serment est structuré autour des mots indépendance, neutralité, transparence et impartialité auxquelles  vous avez promis de ne pas nuire pendant votre passage à la CENI. Je pense que le temps écoulé entre  votre désignation et l’audience d’aujourd’hui vous a permis de mesurer l’ampleur et la profonde signification de ces mots ainsi que les obligations qui en découlent sans oublier en plus l’obligation de réserve qui vous interdit de prendre part à des débats politiques , aux activités d’un parti politique et au soutien d’un candidat. Vous renoncez par la même occasion à partir de cet instant d’être candidat à une quelconque élection. Ceci dit, la cour donne acte au greffier de la lecture du rôle d’audience et du décret de confirmation et nomination de M. Aly Bocar Samoura,  donne acte à Me Mounir Houssein Mohamed, conseiller de la lecture du rapport de la cour, donne acte à M. Aly Bocar Samoura de sa prestation  de serment et déclare installer dans ses fonctions.  Dit que du coup, il sera dressé le procès-verbal  pour  être publié au journal officiel de la République  ».

                                                                                                          Mohamed Y

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
6 − 5 =