Coopération: la Banque mondiale à travers les projets PRSCS et REDISSE dote des Ministères en engins roulants

Dans le cadre de ses actions d’accompagnement en faveur de la Guinée, la Banque Mondiale à travers le projet de renforcement du système de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) et le projet de renforcement des services et capacités sanitaires (PRSCS) vient de voler au secours de certains départements ministériels en les dotant d’engins roulants (motos et véhicules).

Pour le projet REDISSE, il s’agit 99 motocyclettes Yamaha en faveur du ministère de l’Elevage d’un montant de 305 000 USD pour le réseau de surveillance des maladies animales en Guinée (REMAGUI) dans le cadre de la surveillance des maladies animales. Quant au projet PRSCS, il s’agit de 24 véhicules Toyota tout terrain d’un montant de 880 657 USD pour les ministères de la Santé, de l’Action Sociale et de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation pour renforcer les activités de supervision et suivi des services bénéficiaires dont : Dix (10) véhicules pour les directions préfectorales de santé de Dubréka, Coyah, Forécariah, Kindia, Télimelé, Kankan, Kérouané, Kouroussa, Mandiana et Siguiri ; Deux (2) véhicules pour les directions régionales de Kankan et Kindia ; Douze (12) véhicules pour niveau central (directions nationales, programmes et projets) des ministères de la Santé, de l’Action Sociale, du Fonds de Développement Social et la Solidarité (FDSS) et de l’Administration du Territoire avec la direction de l’Etat Civil.

La cérémonie de remise officielle de ces engins s’est déroulée ce jeudi, 27 août, dans les entrepôts du PAM sis au quartier Tombo, commune de Kaloum en présence des ministres, Colonel Remy Lamah et Roger Patrick Millimouno, respectivement en charge de la Santé Publique et de l’Elevage.

A l’entame, c’est Dr Moustapha Grovogui, coordinateur de l’unité de gestion des projets au Ministère de la Santé qui a pris la parole pour remercier l’ensemble des invités, avant d’indiquer :

« L’acquisition de ces matériels roulants sur le financement de la Banque Mondiale et leur mise à disposition aux services bénéficiaires par le département en charge de la santé permettront, sans nul doute, à la qualification de la prestation du personnel en charge de la gestion des maladies en Guinée. Dans le but ultime de prévenir, détecter et répondre à toutes crises sanitaires auxquelles le pays est confronté. Je voudrais enfin saisir cette heureuse circonstance, pour saluer et remercier les acteurs de mise en œuvre de ces importants projets (PRSCS, REGISSE), tous les partenaires techniques et financiers qui se dévouent pour soutenir l’élan de développement national », dira-t-il entre autres.

Pour le ministre de l’Elevage, la présente remise des motocyclettes à ses services techniques est une suite logique d’une première remise de plusieurs motocyclettes qui sont selon lui, opérationnelles pour le moment sur le terrain.

« La réception ce jour, le lot de 99 motocyclettes supplémentaires permettra d’améliorer notre système de surveillance des maladies animales prioritaires y compris celles connues aux hommes et aux animaux. Toutes ces interventions traduisent à suffisance la volonté de la Banque Mondiale à appuyer le ministère de l’Elevage dans le bon fonctionnement de ses capacités de surveillance des maladies émergentes. Ces matériels viennent combler un grand vide car, les services vétérinaires de terrain sont pour la plupart confrontés à un manque de moyens logistiques… »

Prenant la parole pour la circonstance, le ministre de la Santé a, au nom du Président de la République et du Gouvernement exprimer sa gratitude et celle de ses collaborateurs à l’endroit des partenaires techniques et financiers particulièrement la Banque Mondiale qui a assuré le financement de ces deux projets (PRSCS et REDISSE).

« Notre pays étant situé dans une zone à haut risque pour les maladies infectieuses émergentes où, selon l’OMS, 75% des maladies transmissibles sont d’origine animale en raison du changement climatique occasionné par la destruction des habitacles des animaux, la Banque Mondiale en partenariat avec l’organisation ouest africaine de la santé, la FAO a accepté d’aider les pays de la sous-région à travers le projet REDISSE pour leur permettre de mieux se préparer pour d’éventuelles épidémies », dira le médecin Colonel Remy Lamah.

Poursuivant, il fera savoir qu’il ne doute pas un seul que ces matériels feront l’objet d’un bon usage conformément des normes en vigueur. « C’est pourquoi, nous saisissons cette occasion pour non seulement vous exprimer la gratitude du peuple et du gouvernement guinéen, mais aussi et surtout vous donner l’assurance que toutes les dispositions utiles seront prises afin que ces engins soient judicieusement par les services compétents pour leur permettre d’offrir des prestations de qualité en faveur des populations bénéficiaires dans le but d’améliorer les indicateurs de santé et de protection sociale. »

Y. Keita

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
19 × 26 =