Consultations natinales : les acteurs politiques et sociaux se succèdent chez Dr Ibrahima Kassory Fofana

Conakry, 25 septembre 2019 – Instruit par le Président Alpha Condé, le Premier ministre, poursuit sa série de consultations avec les acteurs politiques et sociaux du pays. C’est dans cette dynamique que Dr Ibrahima Kassory Fofana a reçu successivement ce mercredi, le parti de l’Union pour la Démocratie et le Développement ‘’UDD’’, l’Association des Ecrivains de Guinée, l’Archevêque et le Grand Iman de Conakry, l’Association Nationale des Communes de Guinée, le Professeur Sidiki Kobélé Keita et l’Administrateur civil à la retraite Dansa Kanté.

La question d’une nouvelle constitution et les prochaines législatives prévues le 28 décembre prochain, ont été au cœur des échanges avec les différents acteurs qui, au sortir de leur rencontre avec le Premier ministre, ont successivement fait des déclarations !

Mr Bah Oury, Président de l’Union pour la Démocratie et le Développement, a déclaré que ce serait contre-productif pour nos intérêts nationaux d’aller dans le sens d’une modification ou d’un changement constitutionnel pour des raisons géostratégiques: « l’espace CEDEAO n’est pas favorable, nos partenaires stratégiques également à savoir la France, l’Union Européenne et les États-Unis et très important, la Charte africaine pour la démocratie des élections et la gouvernance, en son article 24, est très explicite : elle considère comme changement anticonstitutionnel tout amendement constitutionnel ou changement constitutionnel qui porterait atteinte à l’alternance démocratique. Et tout État pris en défaut dans ce sens sera sanctionné par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine », a rappelé Bah Oury.

Pour sa part, le Président de l’Association des Ecrivains de Guinée, Mr Facély2 Mara, a dit que conformément à la déclaration du Premier ministre, Chef du Gouvernement, les hommes de lettres ont identifié quatre attentes majeures. C’est pourquoi, l’Association des Ecrivains a réagi à ces attentes à travers un mémorandum écrit, comportant leurs préoccupations, en restant derrière leur rôle d’influenceurs, de lanceurs d’alertes et d’éclaireurs.

Aux noms des leaders religieux, l’Archevêque de Conakry a précisé qu’ils ont donné leurs avis sur un certain nombre de sujets, en faisant un appel pour la paix et la quiétude sociale. Pour Monseigneur Vincent Coulibaly, chaque Guinéen doit jouer son rôle pour que le processus se déroule dans les meilleures conditions, et que toute décision qui sera prise, le soit pour le bien des Guinéens et jamais contre l’intérêt de la Nation.

De son côté, la Vice-présidente de l’Association des Communes de Guinée, a affirmé la promesse de transmettre le message du Premier ministre à l’ensemble des maires, pour que dans un délai très court, un document final soit transmis à la commission. Selon, Aminata Touré, Vice-présidente de l’ANCG, les maires croient fermement aux vertus de la concertation et du dialogue.

Par ailleurs, le Professeur Sidiki Kobélé Keita et l’administrateur civil Dansa Kanté, ont respectivement fait des propositions en faveur de la nouvelle Constitution. Professeur Sidiki Kobélé Keita a fait savoir qu’il a travaillé sur un certain nombre de questions concernant la Constitution, et qu’il a transmis au Premier ministre, Chef du Gouvernement.

La Cellule de Communication du Gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
12 − 1 =