Conakry : réaction du Balai citoyen sur la patrouille mixte

La cellule Balai Citoyen dénonce une violation flagrante de la Constitution guinéenne en son article 142 ce, après  le déploiement des forces de défense et de sécurité dans les principaux axes de la ville de Conakry, consécutive  à la décision  par les autorités civiles de procéder à l’installation  des PA sur l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa jusqu’à la cimenterie. Il l’a fait savoir ce mercredi  21 novembre 2018,  au cours d’une conférence de presse  qu’il a animé  à son siège sis à Coléah

Dans sa communication, Mamadou Bobo Bah coordinateur général  des antennes du Balai citoyen a rappelé aux journalistes que «  le déploiement des forces de défense tout au long de certaines zones dont ‘’l’axe’’ n’est pas de nature à faire baisser les tensions sociales et politiques en cours. Et constitue une violation flagrante de notre Constitution en son article 142 qui dispose : les forces de défense sont chargées  de la défense  du territoire. Les forces de  sécurité  sont chargées de la protection  civile, de la sécurité publique, de la sécurité des personnes  et de leurs biens  et du maintien de l’ordre public ».

Actuellement, il n’est un secret pour personne de constater  sur cet axe, la mise en place de ces Postes d’Armées et des patrouilles mixtes. Alors face à ce constat, le Coordinateur général  des antennes du Balai citoyen dira «  Le Balai citoyen sollicite  l’arrêt de l’escalade continue  de la violation  flagrante de nos dispositions constitutionnelles , des libertés  et droits fondamentaux et interpelle le gouvernement  à reconsidérer  sa position en trouvant  une solution politique  à cette crise et une justice équitable  pour tous ».

En effet, dès après, le déploiement des forces de défense et de sécurité  sur ces différents axes, le balai citoyen à son tour a  déployé ses agents sur le terrain pour  constater le mode d’opération de ces forces de défense et de sécurité «  Une équipe  a été  mise en place qui va travailler 24/24, une autre équipe de 6h à 18h et une autre de 18 h à 6 heures afin d’appréhender et suivre tous les mouvements de cette patrouille mixte. Nous nous intéressons aussi à trois grands axes que sont : axe droit de l’homme, axe liberté individuelle et collective et axe respect de la loi L09 de 4 juin 2015 ».

Lors de  son constat, le Balai citoyen dit avoir remarqué que les pick-up de ces forces de défense et de sécurité ne sont pas immatriculés. Raison pour laquelle, Mamadou Bobo au nom du Balai citoyen  lance cet appel «  Le balai citoyen exige  l’immatriculation sans délai  de tous  les engins de cette  mission de patrouille dans le but d’éviter  les bavures et dérives  de certaines unités qui  ne sauraient être identifiées par les citoyens »

Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
34 ⁄ 17 =