Conakry: ouverture d’un atelier sur la validation du nouveau code des marchés publics

Un atelier de validation du nouveau code des marchés publics s’est ouvert ce mercredi 9 octobre 2019 à Conakry ; une initiative de l’Autorité de régularisation des marchés publics (ARMP) et le ministère de l’économie et des finances en partenariat ainsi que la Banque mondiale et la banque africaine de développement.

Ce projet de nouveau code de travaux publics est une contribution importante à la politique de bonne gouvernance recommandée par le président de la République et mise en œuvre par le Premier ministre et son gouvernement.

En effet, le système des marchés publics basé sur le libre accès à la commande publique, la transparence et l’égalité des traitements, constitue un indicateur de bonne gouvernance et un instrument de politique économique. Car il contribue au renforcement de la confiance de l’investisseur et, génère pour les entreprises, un surcroit d’activités permettant de créer la recherche et de l’emploi.

Selon, le Directeur de l’Autorité de régularisation des marchés publics, Jonas Mukamba Kadiata Diallo, « le projet de nouveaux code de marchés publics qui est soumis pour validation pendant les travaux qui démarrent ce jour, est le fruit d’une étroite collaboration entre le ministère de l’Economie et des Finances, de l’Administration des grands projets, des consultants indépendants et l’ARMP au sein d’un comité de pilotage. La validation de ce  projet procure une étape de la réforme ».

Pour sa part, le  ministre de l’Economie et des Finances, Mamadi Camara a fait savoir que, « le gouvernement s’est résolument engagé à apporter des améliorations au système actuel de passation, de contrôle et de régulation des marches publics à travers l’adoption de la loi L/028/ 2018/ AN du 05 juillet portant modification de la loi/ L 020/ 2012/ CNT du 11 octobre 2012 fixant les règles régissant la passation, le contrôle et la régularisation des marches publics. C’est dans  ce contexte que de nouveaux cadres de réglementaires et institutions ont été élaborés».

A noter que, lors de cet atelier les participants font travailler de sorte que la Guinée puisse désormais disposer d’un code des marchés publics en phase avec les exigences techniques et morales auxquelles la commande publique doit obéir.

Aye Condé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 + 11 =