Conakry: Gamal Abdel Nasser remporte le concours islamique sur sept Universités

C’est dans le cadre de ‘’Conakry Capitale Mondiale du Livre’’ que le concours islamique de l’Université a été organisé par l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans de Guinée (AEEMG), ce dimanche 17 décembre 2017 à Conakry. Ce concours a été largement remporté par les étudiants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Selon Abdourahim Sow, président du comité exécutif national d’AEEMG, le souci animé par son association est de participer à cet évènement mondial du livre à leur manière en regroupant tous les musulmans de Guinée pour faire valoir la diversité culturelle dont dispose le pays, à travers l’islam.

Quant au Secrétaire Général de la Ligue Islamique, El hadj Jamal Bangoura, il a vivement salué cette belle initiative de l’AEEMG avant d’encourager les candidats et candidates de ce concours de continuer sur cette lancée pour l’épanouissement de l’islam.

A cet effet, le concours a réuni 7 sept universités du pays dont trois candidats par établissement. Au compte de ces Universités, on peut noter les Universités : Gamal Abdel Nasser de Conakry, Julis N’Yéréré de Kankan, Génral Lansana Conté de Sonfonia, EMAR de Lambangni, celle de Kindia, Koffi Annan et l’Université de Labé.

Ces établissements ont compéti sur deux rubriques et sous rubriques dont la connaissance du coran et la civilisation musulmane.

Au terme des épreuves, les membres du jury ont ainsi donné le classement récapitulatif du concours dont le premier établissement est Gamal Abdel Nasser de Conakry. Suivi de celui Koffi Annan, Labé qui occupe la 3ème place, Sonfonia 4ème, Kindi 5ème, Emar 6ème et la dernière place a été occupée par l’ Université Julis N’Yéréré Kankan.

Par ailleurs, cette journée a été honorée par les Emirats-Arabe Unies. Les représentants de ce pays, venus découvrir la Guinée et échanger avec le commissariat Conakry capital mondiale du livre. Ces derniers ont profité de l’évènement du jour pour exposer leurs manuscrits en langue arabe.

Pour sa part, le Président de l’Association des Ecrivains de Guinée (AEG), Lamine Kamara a rassuré que les deux pays vont vite se connaitre grâce à leur culture commune qui est l’islam. C’est ainsi qu’il a rappelé l’attachement de la Guinée à la culture arabe depuis très longtemps. Ce qui se justifie selon lui par des manuscrits des érudits de l’époque.

Il faut noter que la suite du programme est prévue ce lundi 18 décembre 2017 pour la célébration de la langue Arabe.

                                                                                                      Ibrahima Soya Bah

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
12 − 6 =