Conakry : fin du séminaire portant sur le blanchiment des capitaux

Démarré le lundi 17 Juillet 2017, l’atelier de formation portant sur le ‘’Blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme’’ vient d’être clôturé après 4 jours de travaux intenses dans un réceptif hôtelier à Conakry.
C’est une initiative de l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnels (ONFPP) et la Cellule Nationale du Traitement des Informations Financières (CENTIF).
Durant des jours, les participants issus des institutions bancaires et financières, ont bénéficié de connaissances pour le renforcement de leurs capacités techniques. Cet atelier a permis ainsi à la Guinée, de se conformer aux exigences des institutions internationales. Une façon de mettre fin aux éventuelles tentatives liées au blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.
Le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), Dr.Lonceny Nabe qui a présidé la cérémonie de clôture, a rassuré que son institution a pris des dispositions pour que la lutte contre l’argent illicite soit organisée. Il nous informe qu’une loi sera bientôt adoptée par l’Assemblée Nationale, relative au traitement de l’argent sale et le financement du terrorisme.

Cependant, Le Directeur général de l’ONFPP, Lucien Beindou Guilao, dans son discours de circonstance a dit que cet atelier a été une réussite vu la teneur du thème abordé.

Il a ajouté que, malgré la réussite de cet atelier, il faut que les uns et les autres conjuguent leurs efforts pour se mettre ensemble afin de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.
Le président de CENTIF, Koly Mara dans la même optique que son prédécesseur, a attiré l’attention des participants sur la mise en œuvre du savoir acquis au cours de l’atelier. Il a souhaité le renforcement des liens entre les différentes structures. Pour lui, il ne doit pas exister une concurrence entre les structures bénéficiaires.
Il conclura en rassurant que la sensibilisation sera prolongée jusqu’au niveau de l’opinion publique.
Par ailleurs, la presse a eu un regard particulier sur cet évènement si important. Le Président de l’Union de la Presse Libre de Guinée (UPLG), Ibrahima Koné, a livré ses impressions.
Pour lui, la presse doit continuer à accompagner cette initiative de l’ONFPP et de CENTIF, en sensibilisant à son tour, des banquiers, les personnes du monde financier et le reste de la population.
Cette cérémonie a été sanctionnée par la remise des attestations aux participants qui se sont réjouis de l’expertise de leur formateur, Franck Finger.
« Nous sommes désormais prêts à faire face à la lutte contre le blanchiment des capitaux. Nous allons favoriser une meilleure notation à la Guinée, permettant aux investisseurs d’être encore plus présents dans le pays », a dit le porte-parole des participants.
A noter que cette rencontre a connu la présence de nombreuses personnalités guinéennes et étrangères.
ScoopGuinée / Africatribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
5 + 8 =