Conakry : bientôt le démarrage des travaux de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques

En prélude au lancement des travaux de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques de Conakry (PREREC) en sa deuxième phase, un atelier vient d’être organisé du 12 au 13 Juillet 2017.

L’objectif de cette rencontre présidée par le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, était de sensibiliser et informer de la portée de ce projet qui touche dans un premier temps, les communes de Matam et Matoto.

56 millions de dollars est le coût global dudit projet financé par la Banque Islamique de Développement (BID). La fin des travaux prévue en 2020, imprimera comme résultats, la pose de 93 kilomètres de lignes moyenne tension (MT) environ, 473 kilomètres de lignes basse tension (BT). Un nombre important de postes MT/BT de puissance unitaire allant de 160 KVA à 630 KVA et 81 000 branchements sera ainsi exécuté.

Dans son discours d’ouverture de l’atelier, l’Administrateur Général d’EDG Abdenbi Attou a d’abord remercié la BID pour son soutien, visant à améliorer la qualité des services de sa société.

Attou a profité de cette occasion, pour parler de sa nouvelle politique mise en place pour le redressement de la performance technique et financière d’EDG.

« L’énergie est le secteur clé de développement d’un pays. C’est pourquoi nous devons tout faire pour accomplir notre mission qui est d’offrir le courant en temps plein à la population. Pour ce faire, la population doit aussi accepter de choisir entre les compteurs post et à pré-paiement. Bientôt un client, un compteur », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le Représentant de la BID, Alpha Boubacar Diallo est revenu sur l’importance du ‘’PREREC II’’ avant de saluer par la suite, les efforts du gouvernement guinéen pour la réalisation de ce projet.

Avant de terminer son allocution, M. Diallo  a réitéré l’engagement de son institution à soutenir la Guinée dans ses projets de développement.

Prenant la parole avec beaucoup de plaidoyers et de technicités, le ministre Taliby, a également rassuré que les réseaux d’électricité de Moussaoudougou (Matam) jusqu’à Lansanaya Barrage (Matoto) seront tous neufs. Il a tenu à préciser que cette opération va s’élargir dans les autres communes de la capitale et les autres villes du pays. En contrepartie, il a demandé la mise en contribution, des élus locaux pour la facilitation des travaux qui vont bientôt démarrés.

« Je vous demande de sensibiliser la population dans les mosquées. EDG ne fait pas exprès de couper l’électricité. Mais il faut économiser le peu que nous avons. Nous devons apprendre à débrancher nos réfrigérateurs une fois congelés. Les agents d’EDG sont souvent victimes de violence, il faut qu’on parle à la population. Le gouvernement joue son rôle et il faut que la population fasse la même chose »a invité le ministre avant de demander à EDG d’organiser des journées porte ouverte pour sensibiliser.

Il a terminé son speech en rassurant que les travaux du barrage de Souapeti avancent à pas de géant et qu’en 2020, la Guinée pourra sans doute exporter l’énergie avec 690 Mégawatts.

Camara F. Sita

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
29 × 5 =