Célébration du 8 mars : la ministre de l’Action sociale fait des recommandations en faveur des femmes de Guinée

La Guinée à l’instar des autres pays du monde a célébré ce vendredi 8 mars,  la fête internationale de la femme. C’est l’esplanade du palais du peuple qui a servi de cadre à cette commémoration à l’honneur des femmes présidée par le chef de l’Etat, le professeur Alpha condé, accompagné de son premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana.

Le thème central retenu pour cette journée est : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement » et le thème national est : « Autonomisation des femmes en lien avec le développement durable : Bilan de 2010 à nos jours.

Dans son discours de bienvenue, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance,  madame Diaby Mariama Sylla n’a pas manqué de  faire quelques recommandations au nom des  femmes de Guinée :

« Renforcer davantage la consommation  des produits made in women Guinée, allant du textile aux produits agro-alimentaires ou autres, faciliter l’accès au micro crédit particulièrement en zone rurale, faire l’extension des centres d’autonomisation des femmes et d’autres filières, institutionnaliser les prix de récompense des icônes féminines  et surtout améliorer la représentativité féminine dans les instances de prise de décisions administratives ».

Par ailleurs, madame, le ministre a rappelé que la célébration de cette journée symbolise la victoire des femmes sur l’injustice et les abus institués par les Nations-Unies. Madame Diaby Mariama Sylla a également saisi cette occasion pour lancer le programme d’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation de la femme.

Dans son allocution de circonstance, le président de la République, Alpha Condé a souligné et condamné quelques abus dont sont victimes les femmes en Guinée :

« Les femmes sont victimes de beaucoup de méfaits en Guinée. Il s’agit entre autres du mariage précoce, des violences sexuelles, de l’absence d’égalité,  alors que nous parlons du genre, donc quel que soit les progrès accomplis, il reste encore beaucoup à faire.  Mais la libération de la femme et son émancipation passe par son indépendance économique, car, tant que la femme n’a pas son indépendance économique, on ne peut pas dire qu’elle jouit de tous ses droits et qu’il y a égalité avec les hommes, nous allons continuer à accompagner les femmes ».

Plus loin, le président guinéen a ajouté ceci : « Aujourd’hui, nous sommes fiers de voir les femmes guinéennes porter des tissus fabriqués en Guinée, alors je préviens les commerçants, que nous allons envoyer des inspecteurs dans tous les marchés de Guinée pour vérifier les contrefaçons. Tout commerçant qui sera pris en train de vendre des pagnes fabriqués de contrefaçon sera arrêté  et emprisonné et  ses biens seront saisis ».

Pour boucler la boucle, le Pr Alpha Condé a annoncé qu’il offrait 100 millions de francs guinéens au groupe artistique et instrumental, « Les Amazones de Guinée ».

Aye Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
24 ⁄ 12 =