Célébration du 25 mai 2018 : un carnaval géant prévu à cet effet !

‘’Carnaval géant pour l’unité africaine à l’occasion du 25 mai 2018 ‘’, c’est le thème d’une conférence de presse tenue le mardi 22 mai 2018 à Conakry par le Mouvement Courant Sékoutouréiste.

L’objectif est d’appeler les africains en général et en particulier les guinéens à s’unir davantage et s’inspirer de l’histoire des grands hommes africains pour le développement de l’Afrique toute entière.

 C’est en marge de la célébration du 55ème anniversaire du 25 mai, date de la création de l’Union Africaine (UA), ancienne Organisation de l’Union Africaine (OUA).

A cette occasion, le Mouvement Courant Sékoutouréiste organise un carnaval géant au cours duquel les représentants ou citoyens de tous les pays africains défileront le 25 mai avec leurs drapeaux du pont 8 novembre au palais du peuple.

A propos, le chargé de la communication dudit Mouvement Mouloukou Souleymane Touré donne des précisions :

« L’objectif de cette conférence de presse dans un premier temps, c’est de présenter le mouvement, ensuite parler du mouvement Sékhoutouréiste. Notre objectif sera d’organiser en prélude au 55ème anniversaire de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) un carnaval géant le 25 mai à partir de 10h. Le message que nous voulons lancer déjà, c’est un message qui brûle en chaque guinéen, c’est un message qui prime chaque africain, c’est-à-dire que chaque guinéen est assoiffé de l’unité africaine et pour ce faire, le guinéen étant convaincu que l’unité africaine, l’unité du peuple africain ne devant pas s’imposer, doit partir de nos diversités ; le message que nous voulons faire passer, c’est de dire aux peuples de se lever pour qu’ensemble, nous puissions construire une Afrique forte et solidaire. La date du 25 mai nous rappelle historiquement que l’Afrique a accepté sous le leadership de la Guinée, parlant de cette organisation, disons que la Guinée ayant eu ce leadership était à la tête encore de l’organisation. Donc les guinéens doivent être fiers d’eux-mêmes, les guinéens doivent accepter d’avoir leur repère qui avec dignité ont servi ce peuple. Ce carnaval, c’est l’Afrique qui viendra le faire ; nous voulons que chaque africain, muni de son drapeau essaye de marcher avec nous, ce qui signifie que nous marchons vers notre unité, nous marchons vers l’Unité Africaine ».

                                                                                                  Aboubacar Ben Soumah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
14 ⁄ 7 =