Célébration de la journée mondiale de l’enseignant: le Pr Alpha Condé préside l’évènement

Après 7 ans sans être organisée en Guinée, la Journée Internationale de l’Enseignant s’y voit célébrer enfin en apothéose ce jeudi 5 octobre 2017 par les autorités de Conakry à l’instar des autres pays.

A noter que le thème retenu cette année en Guinée est: « valoriser les enseignantes et enseignants, améliorer leur statut ».

Cet évènement présidé par le Chef de l’Etat Alpha Condé lui-même enseignant de son état, a été une occasion de parler des problèmes du système éducatif guinéen souvent décrié. Ensuite, cette rencontre a été mise à profit pour rappeler des avancées du gouvernement obtenues dans ledit secteur.

En effet, dans son discours de circonstance, le Président de la République, a rappelé que les enseignants ont des droits et des devoirs qu’ils doivent accomplir correctement. C’est ainsi qu’il a affirmé que « les enseignants ne doivent pas chercher à s’enrichir, puisqu’ils sont là pour sauver le pays ». C’est dans ce but qu’il a attiré l’attention des enseignants sur leurs responsabilités pour le développement de la nation, à travers la bonne transmission du savoir et du savoir-faire, tout en apprenant à l’enfant l’histoire de son pays.

Alpha Condé a aussi évoqué les faiblesses du système éducatif telles que, la magouille, la paresse des enseignants de se perfectionner. C’est pour donc remédier toutes ces anomalies que le Président a envisagé la ténue prochaine des Etats Généraux de l’Enseignement qui doivent permettre à l’éducation guinéenne de retrouver ses heures de gloire.

Alpha Condé espère que la tenue de ces assises, permettra d’apporter la qualité dans l’enseignement tout en basculant vers le monde numérique. Il a promis que les meilleurs élèves poursuivront leurs études dans les grandes universités. Enfin, il s’est félicité de la valorisation salariale des enseignants effectuée au cours de son mandant.

C’est dans cet état d’esprit que le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté, a tenu son discours en rappelant des acquis et réformes effectués par le gouvernement guinéen. Notamment, le recrutement à la fonction publique de plus de 9000 nouveaux enseignants ; la poursuite de la formation initiale et continue des enseignants et la revalorisation des primes des enseignants chercheurs.

Pour lui, ces acquis traduisent la volonté manifeste du Président de promouvoir une éducation de qualité pour tous. En ce qui concerne les réformes, le ministre a évoqué la transformation des centres universitaires de N’Nzérékoré,  de Labé, de Kindia en Université ; la poursuite de la construction des 4 écoles régionales  des arts et métiers.

Selon M. Konaté, « la célébration de la journée de l’enseignant est une reconnaissance à l’endroit des femmes et hommes qui consacrent sans répit toute leur vie à la transmission du savoir et du savoir-faire ».

Par ailleurs, le Secrétaire Général de la Fédération Syndicale Professionnelle et Education (FSPE), Amara Balado Keita, a expliqué les problèmes rencontrés par les enseignants qui travaillent dans des conditions difficiles. Comme « le manque d’infrastructures, la vétusté de la plupart des écoles publiques, le manque d’équipements, le pléthore d’élèves dans les établissements scolaires, le manque de formation continue et insuffisance d’enseignants qualifiés et la non réglementation dans le secteur privé marquée par un salaire insuffisant », a-t-il notifié.

Cette cérémonie a connu la présence des membres du gouvernement, le corps diplomatique et consulaire, les partenaires de l’Etat, avec une forte mobilisation des enseignants issus des (5) cinq communes de la capitale guinéenne.

                                                      Ibrahima Soya Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
9 + 19 =