Candidature du PUP aux présidentielles : Takana répond à Fodé Bangoura

Le célèbre reggae man guinéen, Mohamed  Mouctar Soumah  alias Takana Zion a déclaré de nouveau dans la presse, ce mardi 26 juin 2018, sa candidature aux présidentielles de 2020 en Guinée sous la bannière du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) de feu Général Lansana  conté.

En répondant aux questions de nos confrères de la radio Espace FM, Takana Zion a fait savoir qu’il est du PUP depuis très longtemps. Pour argumenter, il affirme avoir commencé à voter pour ce parti depuis à l’âge de 12 ans.

« Le fait que mon père a travaillé au sein du PUP, je peux être candidat pour ce parti.  Je vais vous rappeler que j’ai commencé à voter pour le PUP  depuis que j’avais 12 ans. M. Fodé Bangoura actuel homme fort dudit parti, ne connait pas certainement  tous les militants du P.U.P. Donc  je peux dire en haute et intelligible voix que je suis un des membres. Ces vieux qui sont entrain de diriger le PUP aujourd’hui, devraient être fiers de voir un jeune guinéen  faire la promotion du P.U.P et renaitre ce parti »,indique le reggae man.

Pour enfoncer le clou, Mouctar Soumah prévient que ‘’le P.U.P n’appartient pas à Fodé Bangoura qui avait démenti récemment à sa candidature sur la liste du parti.

« Le P.U.P  n’appartient pas à Fodé Bangoura. Je n’ai pas peur des intimidations. Il devrait être fier de moi aujourd’hui, de lever le drapeau du P.U.P, au moment où le parti était presque mort.  Le P.U.P a besoin de l’énergie fraiche,  il suffit qu’il organise le primaire au sein du parti.  Il verra que je suis sollicité  plus que lui dans ce parti.  Je serai le candidat du P.U.P. Car, je le suis, je suis né et j’ai grandi dans le P.U.P. Nos parents ont fait beaucoup de sacrifices pour ce parti », a contre-attaqué Takana Zion.

Le reggae man poursuit ses propos en disant ceci : « Moi je n’arrête pas la musique à cause de la politique. La musique c’est mon métier de base, et je vais continuer à chanter mais je ne vais jamais abandonner la musique ».

Parlant de ses projets de société, Mouctar Soumah rassure les guinéens.

« La population doit s’attendre à beaucoup de bonnes volontés ;  Ils doivent s’attendre au travail et à plus d’investissements dans l’éducation ; la santé. A cela s’ajoute, l’autosuffisance alimentaire ; la Guinée a tout ce qu’il faut, il est parmi les pays les plus puissants de l’Afrique de l’ouest. Mais, j’ai remarqué que c’est juste le manque de volonté des leaders politiques qui fait défaut », a-t-il conclu.

Aye Condé pour ScoopGuinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
15 + 6 =