Boffa:  la société Bel Air apporte sa  contribution 2018  au FODEL à hauteur de plus d’un milliard GNF

 

C’est au cours d’un atelier  de formation  sur la gestion du Fonds de développement local (FODEL) que, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba,  accompagné de ses homologues de l’Administration du Territoire, Bouréma Condé et, des Investissements Publics et Privés, Gabriel Curtis à procédé, le vendredi, à la remise d’un chèque  de  1 209 971 157 GNF aux communautés impactées  par les activités de la société minière Bel Air, dans la préfecture de Boffa. Un montant qui entre dans le cadre de la contribution de ladite société  Fonds de développement  économique  et le local (FODEL).

Pour le Maire  de la commune urbaine de Boffa, Me Seydouba Kissing  Camara, ces fonds sont destinés au financement des projets relevant des domaines d’intervention suivants : « le développement des infrastructures et des équipements de base, celui des services sociaux de base et l’amélioration du cadre de vie, la promotion  de l’emploi, l’assistance financière aux femmes, la réalisation des projets d’intercommunalités et environnementaux, le développement du capital humain ».

Avant de rassurer, au nom des populations de la préfecture, la société et les autorités nationales que ce fond sera utilisé  à  bon escient.

Le Directeur Environnement et Communauté de Bel Air Mining, Jason Peirle  est revenu sur les raisons de l’accompagnement de leur société dans ce processus : « on a procédé effectivement au versement du premier chèque de 1,2 milliards de francs guinéens qui correspond à notre contribution au Fonds de développement économique local qui a été mis en place par le ministère des Mines il y a quelques temp. Un fonds qui sera donc utilisé par les collectivités de la localité notamment les différentes collectivités impactées par nos activités pour financer différentes des activités de développement économique et de développement social. Cela  constitue une nouvelle étape dans notre intégration territoriale. Nous avons construit le projet sur une période de deux ans ; période au cours de laquelle nous avons fait une série  de contribution volontaire. Ce premier paiement  correspond aux taxes dues sur la production de l’année  2018, c’est-à-dire, du mois d’août à décembre 2018″

Prenant la parole, le ministre des Mines, Abdoulaye Magassouba  à rappeler que, les réformes réalisées dans le secteur minier depuis 2011 par le président de la République ont consacré une prise en compte effective du développement à la base dans le processus de développement minier. C’est dans ce cadre que le fonds de développement économique local (FODEL)  à été créé pour contribuer à  un développement harmonieux et intégré des localités minières.

Selon lui, le FODEL est  destiné aux financements de certains projets dans certains domaines d’intervention bien definis dans les textes et les procédures adoptés à  cet effet.

 

« Aujourd’hui, nous procédons à la remise de la contribution d’un montant 1 209 971 157 de francs guinéens de la société Bel Air mining au titre de 2018 pour  l’ensemble des collectivités de Boffa, selon une clef de répartition bien definie. Je tiens à  signaler que la contribution  au titre de 2019 sera faite avant juin 2020. Et cette contribution, selon les chiffres que nous avons, devrait dépasser  4 milliards de francs guinéens. Dans tout les cas, notez  que le FODEL variera en fonction des revenus réalisés par les sociétés minières en Guinée ».

 

Le ministre de l’Administration du Territoire et de Décentralisation,  Bourema Condé a, pour sa part, dit : « il s’agit pour  vous population de Boffa de faire en sorte qu’il  n’y ait plus de friction entre vous et les sociétés que vous abritez.  Je souhaite que mon message soit suffisamment et largement entendu par les frères et soeurs ressortissants.  Ils doivent faire en sorte que la cohabitation minière et population riveraine soit beaucoup plus paisible, … »

Mohamed Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
20 ⁄ 5 =