BEPC 2019:la cheffe de cabinet du ministère du budget lance les épreuves à Kaloum

Apres l’examen d’entrée en 7ème année,  c’est  au tour du Brevet d’Etude  Premier Cycle (BEPC) de démarrer ce lundi 8 juillet 2019, sur toute l’étendue du territoire nationale. Dans la Commune de Kaloum, les épreuves ont été lancées par la cheffe de cabinet du ministère du budget, en présence de madame la mairesse de kaloum et quelques autorités de la direction communale de l’éducation de kaloum.

Dans cette commune, ils sont au total 1573 candidats dont 773 filles, répartis dans 53 salles, 106 surveillants et 30 secrétaires

Au centre Federico Mayor, où les épreuves au compte de cette commune ont été lancées,  ils sont 218 candidats dont 111 filles, répartis dans  8 salles de classe, 16 surveillants et 5 secrétaires.

N’na Gnouma Faro, cheffe de cabinet du ministère du budget, représentante du ministre a dans  sa communication donné des consignes aux  candidats : «  nous avons demandé aux enfants d’être lucide, d’être calme, d’être serin et nous avons souhaité que tous décrochent  leur BEPC, pour aller au lycée, nous avons également rappelé le slogan du ministère de l’Enseignement Pré universitaire et de l’Education, qui dit que tolérance zéro».

Concernant les diapositives mise en place pour le bon déroulement de ce examen, Alhassane Diakité, chef de cabinet du MENA, dira que : « les consignes c’est tolérance zéro, surveillance strictement accompli, nous avons dû remarquer à la rentré, déjà il y a les  services de sécurité qui sont là et les services de santé aussi sont là et nous avons demandé à ce que tout le monde soit fouillé systématiquement».

Quant à  Aminata Touré, mairesse de la commune de Kaloum elle aussi a  donné quelques conseils aux candidats, tout en les demandant plus de persévérance et de  courage

Mamadou Pathé Bah,  élève au collège château d’eau «  je suis très impatient a affronté le Brevet parce que depuis hier, je n’ai pas dormi, on s’est préparé depuis 9 mois pour affronter ce BEPC. Mais fort malheureusement  il y a eu des grèves  qui n’ont pas facilité la tâche pour nous car le mois des examens a changé surtout le   BEPC parce qu’en Guinée le Brevet c’est au mois de juin. Nous sommes prêts   dans l’ensemble.  ».

Aissata Soumah, élève au groupe scolaire Jacqueline Sultan  Traoré «  depuis quelques mois nous suivons des cours de révision et je peux dire qu’) partir de maintenant je suis prête a abordé toutes les épreuves »

 

Aye condé

.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
33 ⁄ 11 =