Bantama Sow : « en moins de deux mois, le stade de Nongo, sera…»

Après une visite du terrain effectuée ce samedi 11 août 2018 dans le grand Stade de Nongo, le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Bantama Sow, s’est montré très optimiste pour la disponibilité de la nouvelle enceinte du football guinéen.

En effet, après plusieurs dates fixées pour l’inauguration de ce nouveau stade de 50 000 places, dont le 9 septembre prochain, le ministre Bantama Sow, fixe un autre rendez-vous. Ainsi, après avoir vu le niveau d’évolution des travaux, il est persuadé que le stade pourra très bientôt abriter des matchs officiels du Syli national de Guinée.

« On est rassuré et on n’est convaincu qu’en moins de deux mois, ce stade sera à la disposition du public. On est heureux de voir que les travaux  évoluent convenablement grâce à une entreprise guinéenne, nous ferons le compte rendu au président de la République, dit-il.

Cependant, la construction de ce stade qui a démarré en 2011 par une entreprise chinoise, Shanghai Construction, elle a effectué les travaux  à 90%. Ainsi, le reste des travaux qui concernent la construction des vestiaires et des toilettes sont à la charge d’une entreprise guinéenne GBM. C’est à la fin de tous ces travaux, que la FIFA et la Confédération Africaine de Football (CAF), envoyeront des techniciens, pour valider le stade, afin d’abriter des matchs internationaux.

Sur ce, le match de l’équipe nationale guinéenne au compte des éliminatoire de la CAN 2019, prévu au mois de septembre n’aura pas lieu à Nongo mais plutôt au stade du 28 septembre.

Par ailleurs, après avoir visité le stade de Nongo, le mnistre Bantama Sow, a profité de l’occasion pour visiter le tout nouveau Centre Technique de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT), en compagnie du président de ladite institution.

Contrairement au stade, les travaux sont pratiquement finis au niveau de ce Centre qui abrite la Direction Nationale Technique du Football et d’autres bureaux, toutes les salles sont construites et équipées.

Pour Antonio Soauré, il ne manque que l’installation du personnel, dont les cadres, les arbitres, les encadreurs et les techniciens du football. A cet effet, il espère que ce nouveau bijou sera très bientôt inauguré par le gouvernement.

Le président de la Féguifoot, soulagé de cet acquis, annoncé que la Guinée n’est plus dans l’embargo de la FIFA. La fédération peut maintenant bénéficier des fonds de la plus grande institution de football. Car la condition pour bénéficier cela, était la construction d’un Centre Technique digne de nom et cela est devenu une réalité, pour le grand bonheur des amoureux cuir-rond.

«  Le football guinéen ne sera plus sous les manguiers ou à la rue ils ont leur bureaux au centre technique pour travailler nuit et jour et cela va rehausser le niveau du football sans la base on ne pourra pas atteindre l’élite », a conclu Antonio Soauré.

 

Bah Ibrrahima 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
23 × 23 =