Bac Unique : à Dubreka, les autorités éducatives menacent les fraudeurs

Le Baccalauréat unique a démarré ce vendredi 07 juillet  sur toute l’étendue du territoire national.

A Dubreka  les autorités éducatives veulent donner un cachet spécial à l’examen de cette année, propre et sans fraude. Ce faisant faire du slogan ‘’ Tolérance Zéro’’ une réalité. Elles affirment que tout contrevenant aux règles établies par le département de tutelle sera exposé et jugé devant la loi.

‘’ Nous avons sensibilisé tout le monde à tous les niveaux et nous avons utilisé tous les canaux d’informations pour dire à tout le monde que c’est un examen, il y a des règles qu’il faut respecter. Celui qui va en dehors de ses règles, sera éliminé. Si on prend un candidat avec un document ou un téléphone, il sera éliminé et les deux surveillants seront déposés devant la justice et vont s’expliquer clairement. Parce que nous avons dit aux surveillants de surveiller les enfants, ce qui veut dire encadrer les enfants afin d’éviter la fraude. Donc tous les surveillants doivent faire correctement leur travail. Nous voulons un examen propre, personne ne doit tricher, chacun selon ce qu’il peut dans la sincérité et dans la transparence’’ a martelé Mohamed Diaby, Directeur Préfectorale de l’Education.

Pour cette première journée, les épreuves semblent bien partir. Selon certains candidats rencontrés, les épreuves sont abordables et ils se disent rassurés.

Du coté des autorités préfectorales, ils rassurent que tout se passe bien et ont prodigué des conseils  aux candidats afin de bien se comporter devant les épreuves.

‘’ Tout se passe bien, il y a l’accalmie et la sérénité. Le moral des candidats est au beau fixe, je n’ai pas manqué de leur prodiguer des conseils. Nous avons besoin des meilleurs. Rien n’est étranger à eux, c’est un simple texte, une évaluation comme d’habitude. Ils n’ont qu’à rester serein, pas de communication ni de tricherie’’  nous a convié Younoussa Sylla, préfet de Dubreka.

Rappelons que pour cette session 2017, ils sont 4164 candidats dont 1656 filles répartis dans 13 centres pour cette évaluation nationale. C’est le groupe scolaire Abdoul Faza Diallo qui a servi de cadre pour le lancement des premières épreuves dans cette localité.

Emmanuel Aziz Millimono

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
36 ⁄ 18 =